biorefineDanLa raffinerie commerciale de la BioRefine Denmark A/S à Varde (autre nom Nybro Tørreri) commence à produire des protéines issues d’herbes.

Il s’agit dans les premiers temps de déterminer combien de biomasse journalière est nécessaire pour utiliser l’usine à pleine capacité de production, et d’optimiser les process industriels. L’objectif est de produire 1500 t/cette année de protéines issues d’herbes pour les productions avicoles et porcines.

Lire la suite...

viandindustrieLes entreprises de l’industrie de la viande et le syndicat des salariés NGG ont trouvé un accord après de nombreux mouvements de grève.

Pour 160 000 salariés de la branche abattage-transformation, un salaire horaire minimum de 10,80 € est fixé, et dans la transformation des viandes une possibilité exceptionnelle d’utiliser des salariés détachés est admise.

Le salaire minimum doit passer progressivement à plus de 11 € au début de 2022 et à 12,30 € en décembre 2023

Le minimum légal actuel est fixé depuis le début de 2021 à 9,50 € et il doit passer à 10,45 € au 1er juillet prochain. La nouvelle convention sera valable jusqu’en novembre 2024. Les partenaires vont maintenant demander au ministère du travail l’homologation de l’accord, c’est-à-dire son application obligatoire.

JBSLe n°1 mondial de la viande, la société brésilienne JBS-Friboi (CA 52 Mrds U$ $ ; 235.000 employés) a été victime durant les derniers jours du mois de mai d’une cyber-attaque particulière-ment agressive.

Beaucoup de chaines d’abattages ont été immobilisées et l’on ne connait pas encore l’étendue des conséquences.

Mais le Wall Strett Journal a publié récemment que JBS a dû verser 11 Mio de bitcoins aux rançonneurs pour débloquer leurs systèmes informatiques.

Lire la suite...

ceu antunesPas de compromis sur la réforme PAC à l’issue de la réunion tripartite de Bruxelles. Maria do Ceu Antunes, la ministre portugaise qui préside jusqu’à fin juin, s’est déclarée très déçue. C’est bien le moins…

Les débats qui opposent « productivistes » et « protecteurs de l’environnement » sont bien sûr à l’origine immédiate de ce raté, mais les observateurs en sont maintenant certains ; quel que soit le compromis qui sera trouvé, il ne mettra pas fin à ces affrontements.

Norbert Lins, le président de la commission de l’agriculture du Parlement européen se montre lui aussi déçu de l’échec, en disant « qui veut un accord doit être prêt à des compromis ». La présidence du Conseil se montre plutôt déçue de constater que le Parlement n’approuve plus purement et simplement ses propositions, et le vice-président Timmermans en charge du Green Deal se montre franchement aigri. Quant au Commissaire Janusz Wojciechowski, il reste optimiste et pense qu’un accord est possible encore sous présidence portugaise avant fin juin.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 813 invités et aucun membre en ligne