dorade rougeC’est le premier animal obtenu par Génome Editing qui soit autorisé pour l’alimentation humaine. Ce poisson élevé en aquaculture est très apprécié au Japon. Il fournit environ 10 % de la production japonaise de poissons. Les scientifiques ont débranché un gène avec le « ciseau de gènes », celui qui bloquait le développement du poisson.

Ce poisson "editing" augmente pendant sa croissance sa masse de chair consommable de +20 %, valorise mieux l’alimentation que ses congénères et devient donc moins couteux, y compris en utilisation de ressources. La commercialisation peut commencer au Japon.

« Regional Fish Institut », une start-up de Kyoto, a développé ce poisson en collaboration avec deux Universités japonaises. Ils ont éliminé le gène de myostatine qui normalement freine la production de masse musculaire. En l’inactivant, la croissance continue.

On connaissait la fonction du gène de myostatine en particulier chez les bovins bleus-blancs-belges et chez les moutons Texel qui produisent plus de viandes. On peut maintenant bloquer de manière ciblée ce gène. Ce poisson sera élevé en bassin fermé à l’intérieur des terres, pour empêcher les mélanges avec des bancs de poisson naturels.

Il y a partout d’autre projets en cours, pour d’autre animaux, mais ils ne pas encore à un stade d’utilisation immédiate.
Il n’a fallu que deux ans pour mettre au point ce poisson alors qu’en sélection classique il aurait fallu plusieurs décennies.

Le Japon prend au cas par cas les décisions d’autorisations. S’il y a introduction de gènes extérieurs les règles de sécurité sont nettement plus sévères. Ce n’était pas le cas pour ce poisson, et le Ministry of Health, Labor and Welfare a délivré l’autorisation pour l’alimentation. L’identification n’est pas obligatoire au Japon mais souhaitable. Le Japon avait déjà autorisé une tomate « éditée ».

Aux USA et au Canada, des saumons OGM classiques, avec introduction de 2 gènes étrangers ont été autorisés au bout de 20 ans, et doivent être identifiés « bioingeneered ». AM

(Ndlr:Bio-ingénié? Bio serait pas en trop?)  

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 118 invités et aucun membre en ligne