electionsSelon les derniers sondages disponibles, les agriculteurs allemands s’apprêteraient à voter selon la répartition suivante : 58% pour la CDU/CSU ; puis 19% pour les libéraux de la FDP ; 13% pour AfD, extrême droite ; 3% pour les Verts de Bündnis90/Die Grünen ; 3% pour les sociaux-démocrates de la SPD ; 2% pour la gauche Die Linke ; 2%: autres.

La situation générale de l’électorat est on le sait assez compliquée. Car les sondages montrent aussi que ceux qui voudraient voter CDU/CSU ne voudraient pas du leader de ce parti, Armin Laschet, comme chancelier.

De même, beaucoup voudraient Olaf Scholz, actuel vice-chancelier et ministre des finances comme chancelier, mais ne souhaitent pas voter pour son parti, la SPD.

Chez les Verts, on se voyait déjà à la chancellerie à la tête d’une coalition CDU/CSU/ Verts. Mais Annalena Bearbock, qui mène la campagne en leur nom, a accumulé tant d’erreurs qu’on est convaincu, même chez les Verts, que Robert Habeck, son très charismatique rival au sein des Verts, aurait fait mieux.

Lire la suite...

Cargill 2Le géant du Minnesota étend encore son empire dans le secteur des volailles, en rachetant pour 4,53 Mrds $ le n°3 de la transformation de volailles aux USA, Sanderson Farms.

Ce prix élevé est inférieur au bénéfice de 5 Mrds $ obtenu l’année dernière par Cargill avec un chiffre d’affaires de 134 Mrd $. En fait, Cargill s’est associé en joint-venture avec Continental Grain pour ce méga-deal.

Les propriétaires de Sanderson Farms recevront 203 $ par action pour l’entreprise qui a vendu l’année dernière 2,4 Miot de viandes de volailles.

La presse spécialisé US ne pense pas que la pandémie ait accéléré cette vente, mais plutôt les soupçons d’entente illégale qui pèsent sur la branche. Sanderson Farms disparaitra, fusionné avec Wayne Farms, une filiale de Continental Grains.

Cette nouvelle société aura des entreprises de production en Alabama, Arkansas, Georgie, Mississipi, Louisiane, North Carolina et au Texas. Avec 15 % de parts du marché, elle sera leader de ce marché et talonnera en viandes Tyson Foods. Sanderson Farms compte 17 000 salariés dans 12 entreprises, abat et transforme 13,6 Mio de poulets par semaine

A noter : Cargill a investi des milliards de dollars dans le secteur volailles ces dernières années aux Philippines, en Chine, en Thaïlande, au Nicaragua ou en Colombie. Présent en Grande-Bretagne, Cargill a aussi repris Konspol en Pologne. AM

klockner 7Evidemment, ce ne sont pas les responsables agricoles qui ont eu à fixer la date des élections législatives à fin septembre. On peut supposer que s’ils avaient eu à le faire, ils en auraient choisi une autre, plus tardive.

De quoi bénéficier le plus longtemps possible de l’espèce de paix agricole qui règne depuis quelques mois entre les différents partenaires, des écolos aux paysans en passant par les industries alimentaires, les consommateurs et surtout les intervenants politiques.

La base de cet éphémère consensus était simple : plus de protection de l’environnement et plus de bien-être des animaux d’élevage.

Autrement dit : plus de place pour les animaux et plus d’aide financière pour les agriculteurs. Le tout visait à calmer les contestations dans et autour de l’agriculture.

A ce (petit) prix, le débat électoral sur les questions agricoles a flotté jusqu’à maintenant dans un nuage imprécis, qui convient très bien à tout le monde. Mais après les élections, il va falloir reprendre les choses là où on les aura laissées. Et on craint déjà que les feux qui couvaient repartent de plus belle.

La ministre actuelle de l’agriculture Julia Klöckner est, quant à elle, persuadée que des bases solides qui n’existaient pas avant les élections ont été établies, et que les groupes divers ont appris à se parler. Pour elle, un futur gouvernement ne pourra plus revenir en arrière.

Lire la suite...

europe politiquePour l’ensemble de l’UE-28 en 2018, le revenu moyen des exploitations agricoles était de 35 300 €. Les aides directes représentaient en moyenne 28 % de ce revenu mais on atteignait 40 à 54 % pour l’engraissement à l’herbe, les exploitations mixtes et les cultures arables. Le revenu par UMO était de 41 % supérieur à celui de 2007

La DG Agri de la Commission européenne a récemment exploité en détail les données du réseau d’information des comptabilités agricoles INLB.

Le revenu moyen, ou la valorisation nette a augmenté de 2007 à 2018 de 28 800 € à 35 300 € en particulier par l’augmentation de la valeur de la production agricole, augmentation chiffrée à +36 % pour les élevages intensifs et à +34 % pour les productions végétales.

La part des aides directes était en moyenne de 28 % du revenu. En Lituanie, cette part était de 70 %, en Finlande et en Estonie respectivement de 67 % et de 66 %. Aux Pays-Bas, les aides directes n’entraient que pour 9 % dans le revenu moyen d’exploitation.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 99 invités et aucun membre en ligne