tönnies 2Le patron du n°1 des abatteurs européens de porcs, Clemens Tönnies, veut aider le football allemand et propose ses installations pour généraliser des tests coronavirus pour les joueurs et les dirigeants.

Tönnies est fana de foot, comme chacun sait puisqu’il est aussi le président de la très bonne équipe Schalke 04, à Gelsenkirchen en Rhénanie du Nord-Westphalie, qui évolue en Bundesliga.

L’idée serait de mettre à disposition du DFB, la Fédération nationale de football, les laboratoires d’analyses du groupe pour effectuer des tests rapides coronavirus.

Lire la suite...

messnerdirk UBAUmwelt Bundes Amt, c’est l’administration fédérale qui monte et qui, sous l’impulsion de Dirk Messner, commence à s’imposer dans le débat agricole

Il existe aujourd’hui une mesure simple de l’importance d’une administration fédérale. Ce n’est pas uniquement le budget mis à sa disposition. C’est sa présence dans le logiciel de recherche Google. Se classer dans les pages Web les plus visitées du monde est un critère pour savoir si les messages trouvent leur chemin dans l’opinion publique ou pas. Or à cette aune, l’UBA (Agence fédérale pour l’Environnement) occupe maintenant une position de pointe 

Qui gagne au palmarès Google ? Dans le haut du classement, on trouve fréquemment des services comme l’Institut Robert Koch, ou l’Agence fédérale pour les Migrations, mais l‘air devient plus rare pour beaucoup d’autres organismes. Pour le service de protection de la Constitution, on trouve à peine un demi-million de clics, pour l’Agence fédérale anticartel 800 000, et pour les Sciences du sport 100 000.

Dans sa catégorie, l’UBA fait mieux que les institutions agricoles. Avec ses1,8 Mio de visites par jour, elle devance les Instituts pour la santé animale, des plantes cultivées ou pour l’alimentation (entre 100 000 et 300 000 recherches). Elle bat aussi l’Institut d’évaluation des risques avec 360 000 résultats, le ministère de l’Agriculture 80 000 et même le ministère de l’Environnement proprement dit et ses 50 000 clics/jour.

Lire la suite...

taupesLes majoritaires modérés dénoncent les « taupes » d’extrême droite qui s’infiltreraient partout

La constitution de « Paysans Libres » vient de faire irruption sur la scène agricole allemande C’est une extension du Bauernbund de Brandenburg, une organisation d’agriculture paysanne, étendue à toute l’Allemagne.

Rappelons que le Bauernbund a été constitué au moment de la privatisation des LPG d’Est allemand, en société collectives de différentes formes, coopératives notamment. Paysans Libres veut amplifier le vent nouveau apparu récemment dans l’organisation de l’agriculture. 

Le porte-parole de ce mouvement Alfons Wolff déclare : « Je ne peux plus entendre : changement de climat, poussière fine, poisons dans les eaux, mortalité des insectes, des millions de souffrance animales, et toujours l’agriculture en est rendue responsable. En réalité nos exploitations familiales travaillent depuis toujours de manière la plus durable possible, avec de constantes améliorations. »

Lire la suite...

burtscher 2Il succède au Polonais Jerzy Plewa à la tête d’une Direction essentielle de la Commission, dotée d’un budget de 60 Mrds € et de 1000 collaborateurs. Il prendra ses fonctions le 4 avril prochain.

Wolfgang Burtscher, 61 ans, est un juriste qui a effectué ses études à Innsbruck. Dès 2000, il entre à la DG Agri où il sera notamment directeur de l’audit des dépenses agricoles (de mai 2005 à septembre 2009), et directeur de la législation agricole (de février 2000 à janvier 2005). Il quitte la DG Agri en 2009 après avoir été nommé directeur adjoint de la DG Recherches et Innovations.

W. Burtscher a été un temps étudiant à Nice, à l’Institut Européen des Hautes Etudes Internationales. Entre 1983 et 1990, il enseigne le droit international et européen à l’Université d’Innsbruck. Ses thèmes de recherches étaient l’adhésion à l’UE et le fédéralisme.

De 1990 à 1992 il devient conseiller juridique de l’EFTA à Genève, l’Association Européenne de Libre Echange. De 1992 à 1996 il a été responsable des Affaires européennes auprès du gouvernement du Land de Vorarlberg, période dans laquelle il s’engagea pour l’adhésion de l’Autriche à l’UE, et pour les collaborations alpestres autour du Lac de Constance.

Jusqu’à son entrée à la DG Agri, il représentait les Länder autrichiens dans la représentation permanente de l’Autriche à Bruxelles.