uskova 2Olga Uskowa, la patronne de la société russe Cognitive Pilot, spécialiste du pilotage automatique d’engins et qui a déjà développé ses techniques pour les automobiles et les trains, lance sa société et ses ingénieurs dans le secteur des moissonneuses-batteuses. Avec un système innovant qui fonctionne sans GPS et vise des économies de couts et des diminutions de charges de travail. Selon Olga Uskowa, ce pilote automatique sera utilisé dès cet été par des centaines de conducteurs dans leurs travaux de moissons.

Ces derniers temps la société a signé un contrat avec Ekovina, groupe sous la direction de l’allemand Stefan Dürr. Ce dernier est non seulement le plus grand producteur russe de lait, mais également l’un des grands de la machine agricole en Russie. Ekovina prend en charge la distribution et le service pour le pilote automatique de Cognitive Pilot. Les partenaires se fixent pour objectif d’équiper 10 000 moissonneuses-batteuses russes en pilotes automatiques dans les trois ans à venir.

Lire la suite...

hoganPhil Hogan, Commissaire européen au Commerce, annonce une vérification de tous les accords commerciaux de l’UE. Elle sera effectuée pendant la présidence allemande de l’UE, comme l’annonce en a été faite lors d’une vidéo-conférence entre Bruxelles et Berlin. Le Commissaire souligne également la volonté de l’UE d’organiser avec l’Afrique, une agriculture durable.

Les 172 accords commerciaux et de protection des investissements, conclus ou en cours de négociation entre l’UE et des Etats tiers, seront soumis au cours de cette période à un réexamen approfondi. Il s’agit de tirer les conséquences de la crise du coronavirus. Au regard des problème apparus ces derniers mois dans les chaines mondiales de livraisons, et de nouvelles vagues de productions alimentaires régionales, les accords commerciaux de l’UE signés tout autour du globe sont à considérer sous un autre regard, et doivent être réexaminés.

Lire la suite...

schmitLe Commissaire européen Nicolas Schmit (luxembourgeois, 67 ans, socialiste), chargé des Questions sociales, se dit pressé de traiter les problèmes créés par le travail détaché, et pas seulement en Allemagne. « Nous devons agir vite, et ne pas discuter pendant des années sur des projets de textes » a-t-il déclaré récemment.

Il salue la proposition de la présidence allemande de mettre à l’ordre du jour d’une prochaine réunion des ministres des affaires sociales, la question des conditions de travail dans les abattoirs.

La directive européenne concernant le travail détaché, en vigueur depuis 2018, exige le même salaire pour le même travail au même endroit. Cette égalité de traitement des salariés de tous les Etas UE, n’est appliqué que de manière disons… hésitante. De plus, en ce qui concerne les contrats de détachement de salariés, la Directive européenne laisse des zones grises de droit, et même des lacunes législatives.

Lire la suite...

chinemegaporcOn construit à nouveau là-bas des porcheries géantes, d’énormes bâtiments à plusieurs étages.

Ces installations sont implantées à la porte des grandes villes, ce qui constitue une rupture complète avec la politique précédente, qui était précisément d’éloigner les porcheries dans les campagnes pour surmonter les problèmes de pollution et de nuisances.

La sécurité alimentaire prend le dessus sur des problèmes massifs d’environnement, après que le virus de la peste porcine africaine ait décimé la moitié du cheptel porcin.

La Chine, qui est le plus grand consommateur mondial de viandes porcines, veut augmenter le cheptel porcin de 200 Mio d’animaux, pour retrouver le niveau d’avant 2018, et faire pression efficacement sur la montée des prix observée récemment.

Lire la suite...