porcheriemegachine 2Une méga-porcherie chinoise, un de ces immenses immeubles à cochons de plusieurs étages qui ont été construits ces dernières années là-bas, vient de faire une retentissante faillite.

Or les investisseurs étaient essentiellement danois, regroupés au sein de Scandinavien Farm Invests. Ils y perdent quelque 76 Mio €, selon les déclarations d’IFU, le Fonds d’Investissements pour Pays en Développement, l’un des co-investisseurs.

Cet immeuble à porcs est installé au bord de la Mer Jaune entre Péking et Shanghai. Cette installation avait une capacité de 15 000 truies, 60 000 porcs d’élevage et 360 000 porcs à l’engrais par an.

Elle passait pour l’une des plus grandes et des plus efficaces du pays… si l’on peut dire cela d’une société qui n’a pratiquement jamais gagné d’argent.

Les premières tentatives de sauvetage ont eu lieu en décembre 2023. Les sociétaires ont œuvré jusqu’à la fin pour restructurer cette porcherie, ou pour trouver un acquéreur. Les sauvetages n’ont pas réussi, et il a fallu passer par une déclaration d’insolvabilité, selon la procédure en vigueur en Chine.

L’analyse du désastre n’est pas très compliquée. C’est le résultat de la combinaison de facteurs comme la situation difficile sur les marchés, l’augmentation des couts de l’alimentation animale, la baisses des prix du porc et l’impact de pandémie du Corona ( et sans doute aussi de la stratégie zéro-covid du gouvernement chinois). Ajoutons-y que la peste porcine africaine s’était aussi invitée dans cette porcherie trop grande pour être sous contrôle sanitaire satisfaisant, et qu’il avait aussi fallu abattre tous les animaux pour venir à bout de l’épizootie. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 197 invités et aucun membre en ligne