hordeUne catastrophe écologique se joue en ce moment entre le Canada et les Etats Unis.

Des porcs ensauvagés, de véritables molosses issus de croisements anciens entre des porcs domestiques sélectionnés et de robustes sangliers se sont répandus dans la nature au Canada ces dernières années, après avoir été jadis relâchés par leurs éleveurs en pleine crise des années 90-2000 !

Ces « super-porcs », ont colonisé certaines plaines canadiennes, mais maintenant ils ont franchi la frontière avec les USA, et ils ravagent tout sur leur passage.

Des chercheurs considèrent que cet omnivore robuste constitue maintenant une catastrophe écologique majeure. A quoi ressemblent ces porcs ? Les experts ont noté qu’ils ressemblaient à des porcs corses, mais en plus grands et plus sauvages.

Diable ! Plus grands sauvages que les Corses, c’est possible, mais plus sauvages ? Ça devient dangereux…

Au Canada, ces super-porcs ont commencé par se répandre en Alberta, au Saskatchewan et au Manitoba.

Ils y ont trouvé de la nourriture à satiété, ce qui ne les a pas empêché d’aller voir plus loin, un peu plus chaque jour, et maintenant jusque dans les farms US le long des frontières.

Et, sans demander la permission, ils ont enjambé la ligne et sont maintenant à l’assaut des Etats du Montana, du South Dakota et du Minnesota.

Les chercheurs avertissent maintenant que ces porcs peuvent venir causer pour des millions de dégâts aux USA. Ces porcs sont les pires mammifères invasifs de la planète, selon Ryan Brooks, chercheur spécialisé de la faune sauvage et professeur de l’Université de Saskatchewan. Il suit ces porcs depuis deux décennies.

Les suivis par émetteurs indiquent que ces animaux séjournent dans les forêts, les champs de céréales et les zones humides, là où ces sites offrent un potentiel important pour ces animaux dans le nord des USA.

Brooks les considère comme une catastrophe écologique. Ils peuvent arriver à un poids de 270 kg et mangent absolument tout, se nourrissant en particulier de grenouilles, de lézards et d’œufs au sol d’oiseaux, de canard et d’oies, et de certains types de gibier. Ils détruisent les cultures agricoles surtout le maïs en labourant les sols à la recherche de racines, de larves ou de de vers. Ils sont vecteurs de maladies qui peuvent se transmettre aux animaux et aux humains 

Il y a déjà des dégâts de sangliers aux USA pour 2,3 Mrds € selon l’USDA. Le Canada et les USA peinent déjà à contrôler les sangliers, et une chasse renforcée serait inefficace selon Brooks : ces super-porcs trop grands, trop gros, trop bestiaux, cassent tout, mangent tout et se développent trop rapidement.

Un peu comme les trumpistes, quoi…

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 238 invités et aucun membre en ligne