aromate vigneLes chercheurs de l’Université de Trèves en Allemagne viennent de publier une étude montrant que la culture d’herbes aromatiques en sous-culture prépare mieux les vignes au changement du climat, et peut augmenter la qualité du vin.

Les paysages viticoles en pente des bords de la Moselle sont victimes d’érosions en cas de précipitations importantes, et il faut empêcher une extension des érosions par la modification du climat.

C’est l’objectif premier du projet européen Diverfarming de l’Université de Trêves, auquel participent des institutions de recherches et des responsables de vignobles de 7 autre pays européens.

lisierDes descentes de police coordonnées ont eu lieu aux Pays-Bas et en Belgique, avec à la clé interpellations, arrestations et mises en accusation, le tout pour poursuivre des fraudes dans un réseau d’entreprises actives dans le transport et la transformation du lisier.

Elles ont faussé les papiers et les analyses du lisier pour le répandre illégalement. Rien qu’aux Pays Bas, huit opérations de police ont eu lieu dans les provinces de Nord-Brabant, Utrecht et Limbourg.

Des comptabilités, des comptes bancaires, des véhicules et des immeubles ont été saisis. Les actions étaient cordonnées entre les parquets et les polices des deux Etats.

Selon NVWA, l’autorité néerlandaise de sécurité alimentaire, ces entreprises ont d’abord attiré l’attention de manière séparée dans chaque pays. Il y a eu ensuite soupçons d’agissements transnationaux et constitution d’une équipe d’enquête commune transnationale.

floatingtaxMoscou veut combattre son inflation intérieure par des droits de douanes variables sur les exportations de céréales. Dès juin prochain la Russie régulera les exportations de blé par un système de floating-tax. 

Cette régulation doit permettre de modérer l’augmentation des prix de l’alimentation en Russie. Les plans de cette politique ont été arrêtés par le ministre de l’économie Maxim Reschetnikow. La taxe n’interviendrait que si les prix à l’exportation dépassent un seuil fixé par le gouvernement russe.

Le seuil prévu selon les informations actuelles serait de 200 $/t ou 165 €/t. La différence de prix entre ce seuil et le prix d’exportation atteint, serait taxée à 70 %. Si le prix à l’exportation est de 300 $/t ou de 248 €, la taxe subie serait de 70 $/t ou 58 €/t. Le blé russe à l’exportation (12,5 % de protéine, prix fob), avait atteint le 18 janvier les 300 €/t (248 €) ; depuis il a de nouveau baissé.

Ngozi

Les USA de Biden, après le veto de Trump, ont finalement donné leur feu vert, et la nomination formelle par les 164 pays membres ne pose plus de problèmes. La Nigériane sera donc pour les 4 années à venir, nouvelle Directrice générale de l’OMC. Elle devra tenter de combler les trop nombreux fossés qui se sont creusées ces dernières années. 

Elle est la première femme à la tête de l’organisation. Mme Okonjo-Iweala est née en 1954 au Nigéria. En 1973, elle part pour les Etats Unis où elle fait de brillantes études d’économie, à l’université de Harvard notamment et au MIT.

Elle a ensuite intégré les services de la Banque Mondiale à Washington. De 2003 à 2006 elle était ministre des Finances du Nigéria, puis une nouvelle fois entre 2011 et 2015.

Le président Jo Biden a donc retiré le veto des USA, et la Corée du Sud, fidèle alliée des USA, a de son côté retiré sa candidate, Mme Yoo Myung-hee, de sorte que l’assemblée générale de l’OMC pourra confirmer son mandat. Son origine africaine et son expérience des organisations internationales ont convaincu les Etats membres de l’OMC .

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1070 invités et aucun membre en ligne