chinashipping2

Pandémie ou pas, avec ou sans peste porcine, avec ou sans guerre commerciale avec les USA, l’année dernière la Chine a importé des volumes record de soja, de maïs et de viandes de porc. 

La Chine a importé des produits agricoles pour 140,5 Mrds € en 2020, soit +14% par rapport aux importations de l’année d’avant ; année qui avait déjà enregistré une augmentation de +10 %. En tête des achats chinois : la viande de porcs, les céréales et le soja.

L’industrie CN de l’alimentation animale a importé 100,3 Miot de soja, +12,3 % en un an, pour faire face à la reconstitution des cheptels, en particulier de porcs, après l’effondrement dû à la peste porcine africaine. De plus, la Chine voulait respecter ses engagements de la phase 1 des accords avec les USA. Mais le Brésil est resté le principal fournisseur de soja avec 64,3 Miot, en augmentation de +11,5 %.

pigdiseaseLe trafic vient d’être clairement dénoncé par dans le magazine US Pig Progress par le Dr Wayne Johnson, vétérinaire américain mais conseiller du gouvernement de Pékin pour la santé porcine. Ils sont apparus récemment sur les marchés et sont soupçonnés d’être responsables de mutants du virus, eux aussi confirmés dans des porcheries chinoises.

Ces vaccins manquent de sécurité, et leur efficacité n’est pas prouvée du tout. Il manque à ce vaccin des gènes clés importants.

C’est la raison pour laquelle l’évolution de la maladie est atténuée et non mortelle. Le problème reste, que les animaux chroniquement malades infectent les autres. Les autorités chinoises n’ont pas officiellement confirmé ces explications.

tormanTout un symbole : Miroslav Toman, le ministre tchèque de l’Agriculture, pose devant un drapeau européen…mais celui-ci ne montre qu’une étoile. 

Car sur sa proposition et sur celle notamment des députés d’extrême droite, le parlement de Prague vient de voter un loi instituant un quota des produits tchèques dans l’approvisionnement des supermarchés.

A partir de 2022 il faudra que dans les supermarchés de plus de 400 m², 55 % des aliments proviennent du pays. Ce taux doit augmenter à 73 % au moins d’ici à 2028.

Le ministre estime par ailleurs que les consommateurs doivent être « un peu nationalistes » et choisir les produits de Bohème, de Moravie et de Silésie. Il estime que cette loi est juste car les Tchèques « versent du lait allemand dans leur café », au lieu de lait local.

agriall 1Les services statistiques fédéraux ont présenté cette semaine à Wiesbaden les résultats du recensement agricole de 2020.

Depuis le recensement de 2010, le nombre d’exploitations a diminué de -12% à 263 500.

La surface agricole utile est restée quasi constante avec une diminution de -1 % à 16,6 Mio ha.

La moyenne de surface par exploitation est de 63 ha soit +13 % par rapport il y a dix ans quand cette moyenne était de 56 ha. 14% des exploitations travaillent 62 % de la surface agricole utile.

Les dimensions des exploitations de l’Est allemand, stagnent ou reculent légèrement, mais 86 % des exploitations de cette région exploitent plus de 100 ha.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1177 invités et aucun membre en ligne