crimée eauL’approvisionnement en eau de la presqu’ile pose de plus en plus de problèmes à la Russie, qui l’a annexée en février 2014.

En ce mois de mars, la Russie fêtera à nouveau le « retour » de la presqu’île de Crimée en Russie. Ce territoire de l’Ukraine a été « ge-anschlusst » il y a 7 ans maintenant et Poutine va mettre en avant la construction de l’autoroute de Tawrida et le pont de Kretsch. Mais c'est le manque d’eau qui est dramatique pour la population de Crimée. C’est aussi un risque de guerre.

A cause du blocage d’approvisionnement à partir du territoire ukrainien - Kiev a fermé en 2014, après l’annexion, le canal de Nord-Crimée – et à cause du manque de précipitations, la presqu’île risque de se dessécher. Le président de la République de Crimée, Sergei Aksjonov, a ordonné d’économiser l’eau devenue précieuse.

Lire la suite...

chine porcs0321Malgré toutes les mesures sanitaires et de prévention, la Peste Porcine Africaine (PPA)  semble  constamment repartir  en Chine.

Le gouvernement de Pékin affiche un optimisme officiel, mais des sources indépendantes parlent de pertes élevées dues à de nouvelles apparitions de la peste porcine africaine et à d’autres maladies.

Selon le gouvernement, le cheptel porcin chinois aurait augmenté en janvier de +2,1 %. Des augmentations ont eu lieu pendant seize mois consécutifs. Le cheptel porcin serait à 35 % au-dessus du niveau de l’année précédente (pour les truies +1,1% en janvier et également à +35 % par rapport à 2020).

Le ministère de l’agriculture retient un cheptel de 41,61 Mio pour les truies, et de 406,5 Mio pour les animaux d’élevage. Officiellement, les abattages augmenteraient donc de +40% au premier trimestre 2021, et atteindront au 2ème semestre le niveau de 2017, soit celui d’avant l’apparition de la PPA, ce qui conduira à une baisse des prix de la viande porcine.

Lire la suite...

hausseÇa monte, et ça monte vite. Les prix mondiaux des produits bruts agricoles ont augmenté pour le 9eme mois consécutif. L’indice des prix des 55 principaux produits saisis par la FAO a atteint en février 2021 les 116 points, le plus haut niveau depuis juillet 2014. (+26,5 % en un an).

Les prix des céréales, du sucre, des huiles végétales et des produits laitiers sont actuellement les champions de l’augmentation des prix mondiaux.

Cette évolution contamine maintenant presque tous les secteurs de produits bruts agricoles.

Dans le détail : le sucre a augmenté le plus, +6,4% en 1 mois, suivi des oléagineux +6,2 %, au plus haut niveau depuis 2012 ; l’indice des produits laitiers a progressé de +1 ,7 % en un mois, et l’indicateur des prix des céréales de + 1,2 % selon la FAO. L’indice des prix de la viande a progressé de +0,6%. Même les prix du porc se redressent, c'est tout dire!

Lire la suite...

palmeölOn vote le 7 mars dans la Confédération helvétique sur un projet de libéralisation des échanges avec l’Indonésie. En fait, tout tourne autour de l’huile de palme. Et ce débat politique suisse aura certainement des suites en UE.

C’est la destruction de la forêt tropicale sur Bornéo qui est au centre des débat enflammés qui ont lieu à l’initiative du collectif « Stop Palmöl !» créé autour du viticulteur bio genevois Willy Cretiny, collectif qui diffuse partout cette affiche d'un orang-outang perdu.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 104 invités et aucun membre en ligne