pigdiseaseLe trafic vient d’être clairement dénoncé par dans le magazine US Pig Progress par le Dr Wayne Johnson, vétérinaire américain mais conseiller du gouvernement de Pékin pour la santé porcine. Ils sont apparus récemment sur les marchés et sont soupçonnés d’être responsables de mutants du virus, eux aussi confirmés dans des porcheries chinoises.

Ces vaccins manquent de sécurité, et leur efficacité n’est pas prouvée du tout. Il manque à ce vaccin des gènes clés importants.

C’est la raison pour laquelle l’évolution de la maladie est atténuée et non mortelle. Le problème reste, que les animaux chroniquement malades infectent les autres. Les autorités chinoises n’ont pas officiellement confirmé ces explications.

Le ministère chinois de l’agriculture et du développement rural, lutte depuis un certain temps contre les vaccins illégaux quels qu’ils soient, contre les vaccins dits de « contrebande », les vaccins dits de « tests » ou dits « autoproduits ». Il n’y pas de vaccin reconnu actuellement sur aucun marché, ils sont donc tous illégaux et doivent être éliminés.

Des pénalités sévères sont prévues contre les fabricants, avec fermeture des lieux de production, interdits professionnels et saisie financières immédiates. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 192 invités et aucun membre en ligne