basse saxeLa moyenne allemande est de 363 €/ha en 2019/2020 contre 356 €/ha en 2018, soit +0,20%. Rappelons qu’en France la progression pour la même période a été de + 0,55%.

Plus en détail :
Bade -Wurtemberg 279 €/265 € - Bavière 348 €/343 € - Brandebourg 173 €/157 € - Hesse 177 €/ 172 €.
Mecklenburg-Vorpommern 287 €/283 € - Basse-Saxe 517 €/507 €. - Rhénanie du Nord Westphalie 519 €/523 € - Rhénanie-Palatinat 264 €/259 € - Sarre 84 €/82 € - Saxe 178 €/ 177 € - Sachsen-Anhalt 286 €/280 € - Schleswig-Holstein 443 €/ 433 €

On doit noter qu’entre 2004 et 2019, c’est environ 650 000 ha de surfaces agricoles supplémentaires qui ont été mobilisées pour des lotissements, voies de communications, zones industrielles et commerciales. La SAU allemande est de 16,6 Mio ha, en France elle est de 26,6 Mio ha

Les différences régionales dans les prix des fermages sont énormes, dans leurs montants et dans leurs progressions. Les plus chers se trouvent dans les régions d’élevages intensifs comme Basse-Saxe (517 €/ha) et Rhénanie du Nord-Westphalie (519 €), suivis de Schleswig-Holstein (443€) et de la Bavière (348€). A l’autre bout, les moins élevés se situent en Sarre (84€) et dans la Hesse (177€).

Les fermages les plus élevés sont payés dans les Länder qui ont la densité d’UGB la plus élevée à l’ha. Le Schleswig-Holstein a des structures agricoles plus importantes, mais moins de porcs et de volailles. En Sarre et en Hesse ce sont les taux de propriété de terre qui sont les plus élevés, donc moins de locations disponibles.

Les fermages ont augmenté de +50 % en 10 ans dans toute l’Allemagne, mais on se situe à + 70 % dans certains des nouveaux Länder de l’ex RDA, dont les structures et les conditions historiques étaient différentes.

Et dans l'UE?

- Aux Pays -Bas les agriculteurs paient en moyenne 819 €/ha, terres et prés en 2019. Certaines régions néerlandaises dépassent 1000 €/ha. Le taux de fermages dans les exploitations est en moyenne de 25 %, selon les chiffres de la Commission européenne. Il est difficile pour les exploitations de ce pays de croître à travers les fermages avec un marché aussi figé. Mais il existe un « marché gris » sur lequel les fermages peuvent atteindre 50% de plus que la moyenne !
- En Italie la moyenne des fermages payés atteint le même chiffre de 819 €/ha en 2019, et également avec des régions qui dépassent les 1000 €/ha. Ce marché aussi, est étroit avec 30 % de fermages en moyenne.
- Au Danemark on paye en moyenne 544 € /ha, soit pratiquement le double de l’Allemagne voisine.
- Pour la France et la Belgique, l’UE retient des taux de fermages entre 67% et 74 %, de 28 % pour l’Italie et18 % pour l’Irlande. France, Espagne et Pologne ont des fermages moins élevés, de l’ordre de 160 € ha, mais avec des taux de fermages très variés, frisant les 70% en France et seulement 30 % en Espagne.
- En Pologne, le fermage est indiqué en moyenne à 175 €/ha, et pourtant une moyenne de fermages qui n’est que de 20 %.
- En Tchéquie et en Slovaquie, il y a près de 90 % de fermages, mais un prix moyen de 121 €/ha seulement, et même moins en Slovaquie.

- Dans les Pays baltes, les fermages moyens sont inférieurs à 100 €/ha et 56 % de fermages seulement.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 234 invités et aucun membre en ligne