trump farmbillLe nouveau Farm-Bill vient d’être signé. Les farmers américains peuvent compter sur une nouvelle période de visibilité en politique agricole. Du coup le président américain se tweete fourche à la main et en salopette rustique (ndlr: la photo date de 2005).

La discussion du nouveau texte a duré plusieurs mois entre Républicains et Démocrates. Selon les services du Congrès, la nouvelle lo, pour les années fiscales 2018 à 2027 porte sur une dépense totale de 867 Mrds $ (759 Mrds €), soit -90 Mrds $ (-79 Mrds €) que pour le Bill échu en septembre dernier. Les aides alimentaires de 664 Mrds $ ou 581 Mrds € seront réduites de 93 Mrds $ ou 81 Mrds €.

Les « Commodity Progams » augmentent en 10 ans de 17 Mrds $ ou 15 Mrds €, à un total de 61 Mrds $ ou 53 Mrds €. En contrepartie, les assurances récoltes qui compensent les pertes de revenus des farmers, ne sont prévues qu’à 78 Mrds $ ou 68 Mrds €, soit 12 Mrds $ ou 11 Mrds € de moins que jusqu’à présent.

Les Républicains n’ont pas réussi à renforcer les contraintes d’attribution des aides alimentaires dans le cadre du « Spplemental Nutrition Assistance Programm » dit SNAP. Mais la Maison Blanche garde la possibilité de diminuer ces dépenses avec l’assentiment du Congrès.

Lire la suite...

semisLes semis de céréales d'hiver sont en hausse pour 2019 : 5,42 Mio ha, soit +438 800 ha sur l’année précédente, ou +9 % selon Destatis, (blé, orge, seigle, et triticale). En revanche, le colza baisse de –25%.

Plus en détail : blé d’hiver 3,03 Mio ha +133 400 ha ou +5 % ; orge d’hiver 1,37 Mio ha, +156 400 ha, ou +13 % ; triticale 391 800 ha, +34 200 ha, ou +10 % ; seigle 637 000 ha, ou +22 %.
Les semis en colza ont diminué, passant de 1,22 Mio ha en 2018 à 917 100 ha pour 2019, soit -25%, ou -306 400 ha. A la suite de la sécheresse cette diminution a eu lieu dans tout le pays, mais particulièrement en Sachsen-Anhalt -49 %, en Hessen -40 %, et en Brandenburg -39 %. AM

liasseDans un « rapport spécial » qu’elle vient de publier la Cour des Comptes de l’Union européenne se montre particulièrement sévère sur l’opacité du financement dont bénéficient les ONG.

On ne parle pas de broutilles : entre 2014 et 2017, les ONG ont bénéficié de 11,3 Mrds € venant de Bruxelles.
Or le circuit de financement des ONG n’est pas transparent et les contrôles de la Commission européenne sont des plus insuffisants, estime la Cour.


En fait ces ONG, qui demandent en permanence plus de transparence pour les politiques, les entreprises et les Institutions européennes, se dispensent aisément de ladite transparence dès qu’il s’agit de leurs propres ressources publiques. Pour les 11,3 Mio € reçus par ces organisations entre 2014 et 2017, on ne sait pas précisément à qui ils ont bénéficié, et pour quoi ces sommes ont été utilisées.

La Cour critique les procédures de 7 Directions Générales de la Commission Européenne pour l’attribution de financements à buts humanitaires, pour des projets d’environnement, de recherches et de développement économique, versés à des ONG. La Cour ajoute que « la Commission européenne n’est pas suffisamment transparente en ce qui concerne l’utilisation de ces fonds publics ; ses méthodes sont critiquables autant que ses définitions et ses contrôles.»L’un des problèmes pointés par la Cour des Comptes est que la définition des ONG est floue, et varie selon les organisations internationales. Elles ne sont pas les mêmes pour l’ONU, l’OCDE, la Banque mondiale, la Commission européenne. Et l’on voit trop souvent les mêmes projets faisant appel à des sources multiples de financements publics.

Lire la suite...

truffealbaCette année, la récolte qui s'achèvera dans querlques semaines a été plus abondante que l’an passé dans cette région du sud du Piémont, autour de Langhe, Roero, Monferrato et Monregalese. Les prix pour la fameuse truffe n’ont pas battu les records historiques de 2017 à la vente aux enchères du chateau de Grinziane Cavour . On a vendu les 100g autour de 250 €, ce qui est loin du plus haut prix précédent, 14.000€/kg. Sur le marché d’Alba, les prix varient journellement et sont donnés par une bourse. Chaque année on met en adjudication une truffe géante. Cette année un entrepreneur de Hongkong a acquis une truffe de 880 g. pour 85 000 €.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 187 invités et aucun membre en ligne