chine foiegrasLes chefs de cuisine chinois qui servent des menus dits « Ouest », c’est-à-dire s’inspirant de la gastronomie occidentale, s’approvisionnent de plus en plus en foie gras et en caviar dans des régions rurales de production chinoises.

Ces produis ne correspondent peut-être pas toujours au premium du foie gras Ouest, mais ils sont devenues une réalité en Chine.

Le foie gras chinois provient de la Circonscription Linqu dans l’Est de la Province Shandong. Pour les producteurs de cette région on parle d’« Oies d’or ». 

Depuis l’introduction d’oies de Landes françaises, cette région entourée des montagnes Yimeng, fournit 70% du foie gras chinois. Linqu a conclu depuis de années des contrats avec les chaines de supermarchés et dispose maintenant d’une capacité constante de production de 5 000 t de foie gras par an.

Le soutien politique du gouvernement local et les initiatives des entreprises ont fait que le foie gras soit devenu l’industrie principale de Linqu.

Rien que dans la commune de Jiangyu en Linqu, il y a six entreprises spécialisées en foie gras avec 78 élevages familiaux et 3 000 habitants regroupés en coopératives, se targe Ma Lijun, le secrétaire local du parti.

La Province Shandong est aussi devenue de manière générale un site de production agricole important en Chine, qui exporte surtout des produits d’origine animale. L’évolution est la même pour la circonscription Tianquan en Province de Sichuan dans le sud-ouest chinois, qui livre déjà 12 à 15 % du caviar mondial.

climatLes modèles mondiaux du climat sont tout simplement top imprécis, et les modalités de financements de la recherche peuvent conduire à des prévisions erronées.

Ce sont des scientifiques qui le disent, dans la revue Nature Climate Change, des scientifiques de Woodwell Climate Research Center, et une équipe internationale d’experts en modèles. 

Dans la plupart des modèles il manque une partie déterminante du puzzle climatique d’avenir disent ces scientifiques.

La conséquence en est, que des prévisions du climat sont imprécises, et peuvent conduire à de fausses conclusions.

Il est surtout question du cycle du gaz carbonique dans le permagel (définition : sol minéral brut des régions arctiques à l'horizon gelé en permanence, à une certaine profondeur et formé de débris de roches dures plus ou moins broyées par l'érosion glaciaire, en mélange avec de la glace. Syn : pergélisol, permafrost).  

Selon les scientifiques, il n’y a que deux des onze modèles climatiques mondiaux qui aient pris en considération le cycle du carbone dans le permagel pour le dernier rapport de la Commission interétatique pour la modification du climat (IPCC). Et les modèles qui l’ont fait, n’ont utilisé que des approches simplifiées, ne prenant pas totalement en compte les processus dynamiques,   

cacao 3La tonne de cacao a atteint à la Bourse des matières première de Londres le prix record de 5 500 €. Début janvier ce prix était de 4 000 € et en février de l’année dernière il était de 2 500 €.

Certains producteurs de chocolat, qui ne veulent pas encore annoncer d’augmen- tation, indiquent qu’une tablette de chocolat de 100 gr contient entre 35 et 70 % de cacao. On peut donc calculer ce que ces augmentations représentent à la tablette.

Le prix du cacao a augmenté fortement à cause d’une offre raréfiée de la part des pays producteurs. Près de 60 % du cacao mondial provient de la Côte d’Ivoire et du Ghana, pays dans lesquels le changement du climat influence fortement la production.

Les conditions climatiques extrêmes, comme les périodes longues de sécheresse ou de précipitations avec inondations ont dégradé la qualité du cacao. Les rendements ont diminué, et certaines récoltes ont été complètement détruites. Les périodes longues de précipitations conduisent à l’extension des maladies à virus. 

riojaLa région traditionnelle du Rioja est depuis des années dans une crise de surproduction, avec des vins qui doivent être écoulés à bas prix, en dépit souvent de la qualité et de la notoriété.

Selon certains chiffres qui circulent il y aurait en ce moment, plus de 950 Mio de litres de Rioja sont en stock.  

La société MCFW (Marques de la Concordia Family Wines), qui figurait au top 10 des producteurs espagnols avec des marques comme Federico Paternina, Marqués de Concordia, Marqués de Monistrol et autres (3 millions de bouteilles /an), a dû récemment se déclarer en insolvabilité.

La suite ne fait pas de doute : il faudra tout vendre et dissoudre l’entreprise.

On ne sait pas encore si cette insolvabilité ne serait pas également due pour partie à des actes frauduleux de la part du patron, le sénior Redono, qui aurait disposé des avoirs de l’entreprise comme de son patrimoine privé. Mais la démonstration en parait pour le moment difficile, en raison des liaisons complexes établies entre les 32  entreprises du groupe. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1344 invités et aucun membre en ligne