ukraine 8Les Etats-Unis mettent à la disposition de l’Ukraine 6 600 t d’engrais minéraux afin de soutenir la production de céréales et d’oléagineux dans le pays.

Les bénéficiaires sont des agriculteurs de 5 à 500 ha, en société ou en entreprise individuelle, enregistrés comme exploitants familiaux.

La condition est que cet engrais soit utilisé pour la production de céréales et d’oléagineux pour la récolte 2025.

Les USA mettent ce volume d’engrais gratuitement à disposition à travers l’initiative AGRI Ukraine, elle bénéficiera à quelque 3300 exploitants.

Le ministère de l’agriculture à Kiev a fait connaitre les règles qui seront appliquées.

Les agriculteurs ayants droit qui exploitent entre 5 et 25 ha recevront 1 tonne d’engrais, entre 25 et 500 ha ils auront droit à 2 tonnes. 

Cette distribution se fait à travers « Agriculture Growing Rural Opportunities Activity (AGRO) - United States Agency for International Development (USAID) ». 

Pour les années 2023 et 2024 USAID AGRO a déjà livré plus 7 680 agriculteurs ukrainiens en engrais, ce qui a permis de cultiver environ 460 000 ha et de récolter au moins 2 miot de céréales. AM

vion 2C’est l’info commentée en ce moment par le petit monde de la viande outre-Rhin : le néerlandais Vion Food Group s’apprêterait à vendre ses affaires et à quitter le pays !

Ce n’est pas encore complètement décidé, dit-on, mais l’intention est confirmée par un communiqué du groupe néerlandais de Boxtel, fortement implanté en Allemagne. Cette décision surprise met tout le secteur abattage allemand devant une réorganisation de grande taille.

Vion Groupe exclut les fermetures sèches et cherche des acquéreurs pour ses sites d’implantation allemands. D’après ses propres déclarations récentes, Vion veut se concentrer uniquement sur le Benelux.

Au Benelux, il a montré sa volonté de développement par les investissements massifs à Groenlo, Tilburg et Boxtel. A ce qu’on dit (chez Vion) les repreneurs ne manqueraient pas pour les sites allemands où de lourds investissements ont été réalisés ces dernières années.

A vérifier quand même, car personne ne se précipite en ce moment pour acheter des abattoirs et des chaines de boucherie.

Vion dispose de 11 sites d’abattage en Allemagne pour porcs et bovins, plus une société pour le négoce de bétail, et une société de logistique. Vion est n°3 des abattages de porcs en Allemagne selon le classement de l’organisation ISN, avec 5,3 Mio d’animaux abattus. Mais le groupe a connu un recul de -8,6 % l’année dernière après un autre de -12,1 % en 2022. Il a dû constater un déficit de 108 Mio €.

« Les ventes envisagées doivent fournir de la marge d’investissements en durabilité sur ses marchés d’origine » dit-on chez Vion. Que veut dire ce langage abscons et obscur ? Une chose toute simple : faut trouver des sous rapidement…  

hordeUne catastrophe écologique se joue en ce moment entre le Canada et les Etats Unis.

Des porcs ensauvagés, de véritables molosses issus de croisements anciens entre des porcs domestiques sélectionnés et de robustes sangliers se sont répandus dans la nature au Canada ces dernières années, après avoir été jadis relâchés par leurs éleveurs en pleine crise des années 90-2000 !

Ces « super-porcs », ont colonisé certaines plaines canadiennes, mais maintenant ils ont franchi la frontière avec les USA, et ils ravagent tout sur leur passage.

Des chercheurs considèrent que cet omnivore robuste constitue maintenant une catastrophe écologique majeure. A quoi ressemblent ces porcs ? Les experts ont noté qu’ils ressemblaient à des porcs corses, mais en plus grands et plus sauvages.

Diable ! Plus grands sauvages que les Corses, c’est possible, mais plus sauvages ? Ça devient dangereux…

Au Canada, ces super-porcs ont commencé par se répandre en Alberta, au Saskatchewan et au Manitoba.

Ils y ont trouvé de la nourriture à satiété, ce qui ne les a pas empêché d’aller voir plus loin, un peu plus chaque jour, et maintenant jusque dans les farms US le long des frontières.

Et, sans demander la permission, ils ont enjambé la ligne et sont maintenant à l’assaut des Etats du Montana, du South Dakota et du Minnesota.

Les chercheurs avertissent maintenant que ces porcs peuvent venir causer pour des millions de dégâts aux USA. Ces porcs sont les pires mammifères invasifs de la planète, selon Ryan Brooks, chercheur spécialisé de la faune sauvage et professeur de l’Université de Saskatchewan. Il suit ces porcs depuis deux décennies.

porcheriemegachine 2Une méga-porcherie chinoise, un de ces immenses immeubles à cochons de plusieurs étages qui ont été construits ces dernières années là-bas, vient de faire une retentissante faillite.

Or les investisseurs étaient essentiellement danois, regroupés au sein de Scandinavien Farm Invests. Ils y perdent quelque 76 Mio €, selon les déclarations d’IFU, le Fonds d’Investissements pour Pays en Développement, l’un des co-investisseurs.

Cet immeuble à porcs est installé au bord de la Mer Jaune entre Péking et Shanghai. Cette installation avait une capacité de 15 000 truies, 60 000 porcs d’élevage et 360 000 porcs à l’engrais par an.

Elle passait pour l’une des plus grandes et des plus efficaces du pays… si l’on peut dire cela d’une société qui n’a pratiquement jamais gagné d’argent.

Les premières tentatives de sauvetage ont eu lieu en décembre 2023. Les sociétaires ont œuvré jusqu’à la fin pour restructurer cette porcherie, ou pour trouver un acquéreur. Les sauvetages n’ont pas réussi, et il a fallu passer par une déclaration d’insolvabilité, selon la procédure en vigueur en Chine.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1105 invités et aucun membre en ligne