oktopusDes manifestations d’opposition à l’installation d’une ferme d’aquaculture de seiches dans l’île de Gran Canaria (Espagne), se sont déroulées récemment à l’occasion de la journée internationale des octopus.

L’objectif de la ferme est de produire 3 000 t /an de chair de ce poulpe. Quelque 40 organisations demandent aux autorités de l’île de stopper ce projet par lequel naitrait la première ferme d’oktopus du monde.

Ces organisations expliquent que les céphalopodes ne pourraient pas être élevées commercialement, car dans la nature ce sont des animaux solitaires ( ?) qui ne peuvent pas développer en groupe leur manière naturelle de vivre.

Les méthodes d’abattage envisagées sont en outre cruelles, à savoir une lente congélation dans l’eau glacée. Leur nourriture avec des fruits de mer ne ferait qu’augmenter la pression sur les mers déjà sur-pêchée.

La société Nueva Pescanova envisage d’élever dans le port de Las Palmas, 1 mio /an de ces animaux dans des tanks contenant 10 000 poulpes chacun, pour arriver à 3 000 t de chair.

tchernoziomLes prix du foncier agricole vont probablement augmenter en 2024 dans ce pays, en dépit des graves incertitudes liées au conflit armé avec la Russie et à la suite de la seconde phase de réforme foncière.

Le plafond d’acquisition de surfaces agricoles par des personnes morales sera de 10 000 ha à partir de l’année prochaine.

Au début de la seconde phase de la réforme foncière en Ukraine, les prix augmenteront l’année prochaine, selon les prévisions du ministère de l’agriculture de Kiev.

Ce dernier confirme en effet que les personnes morales pourront acheter du foncier agricole à partir du 1er janvier prochain.

Les personnes juridiques, qui ont attendu depuis longtemps cette possibilité, et qui veulent posséder du foncier pour pouvoir investir à long terme, vont venir sur ce marché selon le vice-ministre de l’agriculture Denis Bashlyk, ce qui aura pour effet mécanique de faire augmenter les prix.

chine russieLe 10 juillet dernier, des représentants du Service fédéral russe de Contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor) avaient commencé à discuter avec les représentants des Douanes chinoise (AGD) sur la lutte contre la peste porcine africaine (PPA) en Russie et en Chine.

Ces discussions semblent avoir porté leurs fruits, puisque Pékin vient de décider d’importer à nouveau de la viande porcine en provenance de Russie.

Les premières livraisons n’auront lieu que vers la mi-2024 à cause des procédures administratives à mettre en place… surtout si cette viande vient en paiement de livraisons d’armes.

Pékin ouvre ainsi à nouveau son marché à la viande de porc russe, après des années de négociations sanitaires. Les barrières datant de 15 ans, à cause de la PPA, sont levées, après examen de la situation dans les régions déclarées libres de cette maladie. Les importations de viandes porcines russes ne sont autorisées qu’à partir de régions certifiées libres de PPA.

porcicola 1Ce pays est actuellement le 8eme producteur mondial de viandes porcines, avec un cheptel de 19 mio d’animaux et une production annuelle de 1,5 miot de viande.

Environ 70% de cette production est réalisée dans des élevages intégrés par de grands consortium.

Mais jusque dans les années 90, la structure de production était beaucoup plus paysanne, et l’intégration a suscité de fortes oppositions paysannes (notre photo).

Porcicola Garleo est l’un de ces pôles intégrateurs avec un cheptel de 18 000 à 22 000 porcs, située en Bajio, une région qui comprend les Etats de Guanajuato, Jalisco et Michoacán et avec des fermes d’élevage à San Luis Potosi et Veracruz. Le tout est intégré par le groupe international NÜ-3, créé en 1951.

Cette entreprise occupe 5000 salariés, y compris dans la fabrication d’aliments du bétail et des élevages avicoles de ponte annexés.

Actuellement ces entreprises sont confrontées à des augmentations de couts, et à des marchés et de prix du porc volatiles. Elles craignent de nouvelles contraintes environnementales.

Elles vont être contraintes d’augmenter leur rentabilité, ce qu’elles ne voient possible que dans l’intégration totale, et dans l’augmentation de la consommation mexicaine.    

Sous-catégories

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 2541 invités et aucun membre en ligne