adema-1Piet Adema (58 ans, démocrate-chrétien) est le ministre néerlandais de l’agriculture depuis octobre dernier. Ses premiers mois de fonction ont vu surgir un certain nombre de problèmes, dont celui de la hausse rapide des prix du foncier agricole n’est pas le plus simple à résoudre.

Par ailleurs le ministre affiche de fortes ambitions en ce qui concerne le développement des cultures biologique - on sait que le sujet est toujours un peu sensible.

La hausse des prix de la terre cultivable a été récemment l’objet d’une escroquerie qui a touchés, parait-il, plusieurs centaines de milliers d’acheteurs.

Des «  agents immobiliers » ont acheté des surfaces agricoles, puis les ont divisé en parcelles, ont inscrit celles-ci au cadastre et les ont revendu à des prix astronomiques en faisant miroiter aux acheteurs que ces terrains allaient être classés constructibles, alors que bien sûr ils ne l’ont jamais été. Ces agissements plus que douteux sont maintenant dénoncés par une vaste campagne de presse, et dernièrement la TV néerlandaise y a consacré une émission à forte audience. 

kullgren Peter Kullgren (42 ans), ministre suédois des Affaires Rurales depuis le 18 octobre dans le cabinet d’Ulf Kristerssons, présidera pendant ce premier semestre le Conseil européen des ministres de l’Agriculture.

Il n’y a pas de grandes décisions européennes à prendre pendant ces six mois, les ministres seront essentiellement confrontés aux conséquences de la guerre en Ukraine et de l’inflation.

Concernant la réduction de l’utilisation des produits de traitements, le Conseil avait demandé en décembre dernier une nouvelle étude sur les conséquences de ces réductions proposées, ce qui ne permet pas de décisions durant ce premier semestre.

On peut remarquer que la Suède ne donne plus son soutien total à la réduction proposée pour diminuer de moitié les pesticides. Le nouveau gouvernement suédois prend quelques distances à ce sujet, et au sujet de la reconversion verte agricole.

mangeur

Que des « études de paresseux »! Les scientifiques de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME,) de l’Université de Washington, ont pris sous leur loupe un grand nombre des études récentes sur les conséquences de la consommation de viandes rouges sur la santé.

Dans la revue Nature Medicine, ils déclarent qu’il n’y a tout au plus qu’un très lointain rapport entre la consommation de viandes rouges et des maladies comme le cancer du sein ou des intestins, du diabète Type2, ou certaines maladies cardiaques.

Les chercheurs de l’IHME dénoncent ainsi et à grand bruit les « négligences » et les « méthodes insuffisantes » de ces études, qualifiées au passage de « lazy studies ». Pas gentil pour les chers confrères.

Et d’ajouter qu’hélas, des centaines de ces lazy studies sont publiées chaque année, entretenant une mauvaise orientation de l’opinion publique.

silvamarinaLe président Lula da Silva récemment élu a nommé à ce poste Marina da Silva (64 ans), militante de la protection de l’environnement, ancienne candidate à la présidence brésilienne. Et ancienne ministre de l’environnement puisqu'elle occupait ce poste de 2003 à 2008, sous les présidences précédentes de Lula da Silva.

Elle avait démissionné de ce poste après des controverses sur l’orientation de la politique d’environnement.

Elle a grandi dans le secteur de l’Amazone, dans une colonie de récolteurs de caoutchouc, aux travaux desquels elle participa encore toute enfant.

Plus tard, elle étudia l’histoire et devint adhérente du PT, le Parti des travailleurs. Elle créa avec le protecteur de la nature Chico Mendes, qui a été assassiné et 1988, un syndicat dans l’Etat d’Acres, dans le bassin de l’Amazone.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 194 invités et aucun membre en ligne