antunesMaria do Céu Antunes (50 ans), ministre portugaise, préside pour le premier semestre de cette année le Conseil européen des ministres de l’Agriculture.

Elle est en charge de conduire à leur terme les discussions sur la réforme de la PAC, qui doit se situer en mai 2021 ou au plus tard juin 2021, car il faut que les Etats membres déposent leurs plans stratégiques d’application pour ne pas retarder encore la réforme. Pour cela elle devra présider la fin du trilogue.

La menace du Green Deal pèse toujours sur ces discussions, contre lesquelles les Etats se raidissent. La présidence portugaise veut maintenir F2F en dehors des discussions sur la réforme PAC. Les discussions Green Deal sont à reporter à plus tard, à partir de propositions concrètes. La présidence portugaise veut également améliorer les relations européennes avec l’Afrique et l’Inde.

 

L’actualité d’après les élections américaines, lui imposera d’autres sujets que de poursuivre le long cours de la réforme PAC.

C’est l’occasion de rappeler quelques dates marquantes de cette réforme en cours :

- Juin 2018 L’ex-Commissaire Phil Hogan présente son papier sur la réforme : plus de mesures environnementales, mais les Etats constitueraient l’architecture verte de la réforme par un plan stratégique national établi à partir d’orientations UE. Le Conseil des ministres accepte l’orientation, et mais la fait dépendre des décisions budgétaires.
- Avril 2019 la commission agricole du Parlement européen accepte également cette orientation, mais demande moins d’interdits et plus d’encouragements.
- Octobre 2019. Arrivée du polonais Janusz Wojciechowski au commissariat agricole. Il est plus favorable aux petites exploitations, mais maintient la proposition de 2018.
- Février 2020. Le sommet des chefs d’Etats et de gouvernement ne trouve pas d‘accord sur le budget européen. Le Parlement européen demande le maintien de l’ancienne PAC pour 2 ans supplémentaires.
- Mai 2020. La Commission présente F2F et Diversité des espèces, avec réductions chiffrées des intrants agricoles et 10 % de jachère écologique. Ce hors-sujet de la réforme serait destiné à y être intégré.
- Juillet 2020. Accord financier, les restrictions budgétaires disparaissent, et le montant budgétaire actuel est reconduit jusqu’en 2027.
- Octobre 2020. Accord du conseil pour 20 % d’aides directe à consacrer aux éco-schèmes.
- Novembre 2020. En trilogue, menaces du vice-président de la Commission, Franz Timmermans de retirer les propositions de réforme de la Commission
- Printemps 2021. Un accord doit impérativement être recherché pour permettre aux Etats de présenter leurs plans stratégiques jusqu’à la fin de l’année, et permettre l’application de la nouvelle PAC et des nouvelles contraintes en janvier 2023.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 134 invités et aucun membre en ligne