planasOn prend le même. Celui que le Premier ministre Pedro Sanchez vient de nommer au ministère de l’Agriculture est bien connu de nos services… Il occupait déjà cette fonction entre juin 2018 et mars 2019, après que le pouvoir soit passé du PPE au PSOE. Les organisations agricoles espagnoles se déclarent satisfaites à la fois du maintien d’un ministère autonome de l’agriculture et du maintien du ministre Planas.

Luis Planas (67 ans était ministre de l’agriculture du cabinet précédent, qui avait pris ses fonctions en été 2018. Il succédait alors à Isabel Garcia Tejerina. Mais en mars 2019 il avait été nommé ministre de la Politique territoriale et de la Fonction publique.

Luis Planas a été aussi en 2014 Secrétaire Général du comité économique et social européen. Il était député européen, et fut également ambassadeur espagnol au Maroc, ainsi que ministre de l’agriculture de la Province d’Andalousie (il est élu de Cordoue) pendant plusieurs années. 

Le premier-ministre Pedro Sanchez avait en 2018 séparé le ministère de l’Agriculture et celui de l’Environnement. Le ministère de l’Environnement reste également autonome dans le nouveau cabinet Sanchez, et est placé à nouveau sous la direction de Térésa Ribera, 50 ans. Les organisations agricoles soulignent la bonne connaissance de Planas de l’agriculture espagnole et de la politique agricole commune. AM

dairymilk 2En deux mois, c'est la deuxième grande laiterie US à connaitre ce sort, après Dean Foods qui s’est déclarée insolvable le 12 novembre dernier. L’entreprise de Dallas, créée il y a 160 ans, indique que l’exploitation continuera pendant la période d’assainissement
Les responsables de Borden mettent en cause le boom des produits alternatifs du lait au lait : soja, riz, noix. Mais également les prix en augmentation du lait brut. Une pression forte supplémentaire provient de la distribution qui investit dans la fabrication de ses propres produits laitiers.
Borden occupe 3 300 salariés aux USA. La laiterie dispose de 13 usines et de 100 centres de distribution en Middle-West, au Sud et Sud-Est des USA.
La consommation de produits laitiers par tête est en diminution aux USA depuis des décennies, en yaourts et crèmes glacées surtout, alors que la demande en fromages augmente. Déjà dans les cas de Dean Foods, il était question des pressions de distributeurs comme Walmart, Kroger, Albertson etc. Ces derniers ouvrent leurs propres laiteries pour fabriquer leurs marques de distribution.

Lire la suite...

EFTAEuropean Free Trade Association, devenue Espace économique européen, fête cette année ses 60 ans. L’organisation a été fondée par les pays qui voulaient le libre échange en Europe mais pas d’intégration européenne.

Elle a été créée à Stockholm le 6 janvier 1960 et le siège de l’association est à Genève. Son secrétaire général est le Suisse Henri Getaz, Mais des10 pays fondateurs il ne reste que l’Islande, le Lichtenstein, la Norvège et la Suisse.

Dernièrement, EFTA a tenté, mais en vain, de recruter la Grande-Bretagne d‘après-Brexit. La Grande-Bretagne actuelle ne veut pas y retourner, elle trouve que beaucoup d’accords sont obsolètes, et elle annonce son ambition de négocier des accords plus modernes, et plus complet, que ceux de l’EFTA.

Les pays qui ont quitté l’organisation pour rejoindre en diverses étapes l’UE sont : la Grande-Bretagne, le Danemark, l’Autriche, le Portugal, la Suède et la Finlande. Après l’effondrement du bloc communiste l’organisation est devenue l’Espace Economique Européen, avec les règles du marché unique européen, à l’exception de la Suisse.

Les pays EFTA comptent14 Mio d’habitants, face à 450 Mio pour l’UE sans la Grande-Bretagne. Le commerce des Etat EFTA s’effectue pour le 2/3 avec l’UE. En 2018, l’UE a exporté dans ces pays pour 194 Mrds €, et a importé en provenance de ces pays pour 171 Mrds €.

vietnamfoodLes producteurs vietnamiens ont perdu entre février et novembre 2019 près de 6 Mio de porcs, victimes de la peste porcine africaine. La viande porcine est devenue rare et chère au Vietnam.

La production de viandes a chuté de plus de 20 % depuis que la maladie a été découverte dans trois petits élevages en février 2019.

Les importations ont atteint en 11 mois 110 000 t, soit un doublement par rapport à l’année précédente selon le ministère vietnamien des Finances.

La diminution est surtout due aux abattages de prévention contre l’extension de l’épizootie. Selon ce ministère, cette extension se ralentit actuellement, mais les autorités d’Hanoï doivent maintenant et importer massivement et redresser la production nationale, ce qui va demander de l’argent et du temps

Selon les chiffres de l’USDA le Vietnam était n° 6 mondial de la production porcine avec 2,7 Miot, et n°7 de la consommation de cette viande, avec également 2,7 Mio t. Pour mémoire la production française est de 2,3 miot. AM