apeelLes deux plus grandes chaines de distribution allemandes, Edeka et Rewe, testent la pulvérisation d’une fine couche de protection sur les fruits et légumes, substituée à l’emballage plastique.

Le produit pulvérisé est comestible, et maintient le fruit ou le légume plus longtemps dans son état de fraicheur. A la fin de l’année dernière, Edeka a commencé la vente dans certains magasins d’avocats ainsi traités. Cette seconde peau diminue la perte d’eau et ralentit la pénétration de l’oxygène, qui sont les deux principaux facteurs du périssement rapide des fruits et des légumes.

Pour le moment les essais portent sur des produits dont la peau n’est pas consommée, car pour l’étendre à d’autres, il faudra passer par des opérations d’information des consommateurs.

Edeka travaille le sujet avec le groupe américain Apeel Sciences qui a développé cette protection à partir de substances uniquement végétales, obtenues dans différentes parties de fruits et de légumes. Elle dispose d’une trentaine de recettes y compris pour les fraises, tomates ou pommes.

Elle en demande les autorisations européennes. Chez Rewe, qui travaille avec l’entreprise britannique AgriCoat NatureSeal, des fruits traités sont vendus dans 860 magasins Rewe ou Penny. Les deux chaines espèrent un élargissement rapide de l’application à une large palette de fruits et de légumes.

Lire la suite...

goLa clause du Deal de première phase avec la Chine, dont Donald Trump ne parle pas.

Les experts lecteurs attentifs de l’accord récent entre Pékin et Washington pointe une clause qui selon eux fragilise la promesse chinoise d’acheter plus de produits agricoles américains. Les Bourses ne s’y sont pas d’ailleurs pas trompées.

Cette clause dispose notamment que les achats auront lieu « selon la situation des marchés ».

Cela signifie que la Chine fixe ses besoins et que les produits doivent être compétitifs. Ce sont les règles du marché qui s’appliquent puisqu’il n’y a pas d’achats publics prévus.

Les droits de douanes ultra pénalisants appliqués par la Chine, comme par exemple le taux de 60 % sur la viande porcine US, ces droits restent en vigueur jusqu’aux résultats de la phase 2 des négociations.

Trump est assez fort au baseball où il faut donner un bon coup de batte; mais les Chinois eux, jouent au jeu de go : un petit pion bien joué suffit à paralyser l’adversaire…

Lire la suite...

planasOn prend le même. Celui que le Premier ministre Pedro Sanchez vient de nommer au ministère de l’Agriculture est bien connu de nos services… Il occupait déjà cette fonction entre juin 2018 et mars 2019, après que le pouvoir soit passé du PPE au PSOE. Les organisations agricoles espagnoles se déclarent satisfaites à la fois du maintien d’un ministère autonome de l’agriculture et du maintien du ministre Planas.

Luis Planas (67 ans était ministre de l’agriculture du cabinet précédent, qui avait pris ses fonctions en été 2018. Il succédait alors à Isabel Garcia Tejerina. Mais en mars 2019 il avait été nommé ministre de la Politique territoriale et de la Fonction publique.

Luis Planas a été aussi en 2014 Secrétaire Général du comité économique et social européen. Il était député européen, et fut également ambassadeur espagnol au Maroc, ainsi que ministre de l’agriculture de la Province d’Andalousie (il est élu de Cordoue) pendant plusieurs années. 

Le premier-ministre Pedro Sanchez avait en 2018 séparé le ministère de l’Agriculture et celui de l’Environnement. Le ministère de l’Environnement reste également autonome dans le nouveau cabinet Sanchez, et est placé à nouveau sous la direction de Térésa Ribera, 50 ans. Les organisations agricoles soulignent la bonne connaissance de Planas de l’agriculture espagnole et de la politique agricole commune. AM

dairymilk 2En deux mois, c'est la deuxième grande laiterie US à connaitre ce sort, après Dean Foods qui s’est déclarée insolvable le 12 novembre dernier. L’entreprise de Dallas, créée il y a 160 ans, indique que l’exploitation continuera pendant la période d’assainissement
Les responsables de Borden mettent en cause le boom des produits alternatifs du lait au lait : soja, riz, noix. Mais également les prix en augmentation du lait brut. Une pression forte supplémentaire provient de la distribution qui investit dans la fabrication de ses propres produits laitiers.
Borden occupe 3 300 salariés aux USA. La laiterie dispose de 13 usines et de 100 centres de distribution en Middle-West, au Sud et Sud-Est des USA.
La consommation de produits laitiers par tête est en diminution aux USA depuis des décennies, en yaourts et crèmes glacées surtout, alors que la demande en fromages augmente. Déjà dans les cas de Dean Foods, il était question des pressions de distributeurs comme Walmart, Kroger, Albertson etc. Ces derniers ouvrent leurs propres laiteries pour fabriquer leurs marques de distribution.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 324 invités et aucun membre en ligne