ardanowskyJan Krysztof Ardanowski, le ministre polonais de l’Agriculture, a annoncé la volonté de son gouvernement de réunir quelque 40 entreprises étatisées de la branche alimentaire en une grande holding d’Etat.

Les coopératives de consommation y seront intégrées et permettront ainsi, selon le gouvernement, de soutenir l’agriculture polonaise.

Les coopératives de consommation ont fait savoir qu’elles souhaitaient effectivement s’intégrer dans cette holding alimentaire, selon une lettre du président de l’Union de ces coopératives, adressée au Premier-ministre Mateuz Morawiecki.

L’Union des coopératives de consommation va mettre à la disposition du projet gouvernemental ses capacités de production et de distribution, ainsi que sa logistique. Ce groupe réunit 1260 organisations individuelles des secteurs agriculture, transformation, commerce de gros et de détail, en particulier les 2400 magasins sous marque Spolem.

Lire la suite...

export43 mio € : c’est le bien maigre excédent du commerce extérieur agro-agri français pour le mois de mai 2020. A comparer avec les 410 mio € de mai 2019. Les exportations sont passées de 5,4 à 4,4 Mrds €. Les importations aussi ont baissé, mais dans une moindre mesure : 4,36 Mrds contre 4,98 l’an dernier.

Cette baisse spectaculaire de l’excédent prolonge une tendance perceptible depuis plusieurs mois, largement imputable à la crise du coronavirus, mais pas seulement à lui. En effet le poste principal de nos exportations, celui des vins et spiritueux, est surtout victime de la taxation des vins à l’entrée aux Etats-Unis et de l’effet Brexit, tandis que l’autre champion des échanges, les céréales, a bénéficié au cours de cette dernière campagne d’une conjoncture exceptionnelle : récolte abondante et de qualité, gros besoins des pays importateurs.

Lire la suite...

moisson 2Après la récolte de blé tendre 2019, quasi record avec 39,5 Mt, celle de 2020, environ 31,3 Mt, sera l’une des plus basses depuis 20 ans, à peine supérieure à celles de 2004 (29 Mt) et de 2017 ( 27,6 Mt).

Ce recul important s’explique par une baisse des surfaces emblavées et des rendements, dont la moyenne nationale tombe de 79,1 à 71,1 qx/ha, conséquence des mauvaises conditions climatiques à l’automne et au printemps derniers. Aussi, et en dépit d’un stock de départ conséquent, les ressources du marché pour la nouvelle campagne sont prévues à 31,9 Mt contre 39,1 Mt pour la dernière. 

Avec un tel écart de disponibilités, la gestion du marché va se poser dans des conditions très différentes. En 2019/2020 ont avait frôlé la pléthore. Il n’y eut qu’abondance grâce à un record historique des exportations vers les pays tiers : on attend encore les chiffres définitifs des Douanes, mais on va frôler les 13,6 Mt, soit + 40 % sur la précédente campagne. PG

Lire la suite...

uskova 2Olga Uskowa, la patronne de la société russe Cognitive Pilot, spécialiste du pilotage automatique d’engins et qui a déjà développé ses techniques pour les automobiles et les trains, lance sa société et ses ingénieurs dans le secteur des moissonneuses-batteuses. Avec un système innovant qui fonctionne sans GPS et vise des économies de couts et des diminutions de charges de travail. Selon Olga Uskowa, ce pilote automatique sera utilisé dès cet été par des centaines de conducteurs dans leurs travaux de moissons.

Ces derniers temps la société a signé un contrat avec Ekovina, groupe sous la direction de l’allemand Stefan Dürr. Ce dernier est non seulement le plus grand producteur russe de lait, mais également l’un des grands de la machine agricole en Russie. Ekovina prend en charge la distribution et le service pour le pilote automatique de Cognitive Pilot. Les partenaires se fixent pour objectif d’équiper 10 000 moissonneuses-batteuses russes en pilotes automatiques dans les trois ans à venir.

Lire la suite...