sjaak 2Le syndicalisme agricole majoritaire néerlandais LTO vient d’élire un nouveau président en la personne de Sjaak van der Tak (né en 1956). Il prendra ses fonctions au 1/1/2021 pour trois ans. Il est actuellement président de la section serristes de LTO.

Il a été au préalable le maire de la ville Westland (110.000 habitants) pendant 13 ans, agglomération qui compte la plus grande surface sous serres des Pays-Bas.

LTO était dirigée depuis mai dernier par le conseil d’administration, après la démission de Marc Calun qui estimait ne pas avoir suffisamment de soutien de la part d’une partie des membres de l’organisation.

timmermansLe 1er vice-président exécutif de la Commission Européenne, le néerlandais Frans Timmermans (59 ans, Parti travailliste), a soufflé dans une drôle de trompette.

S’ébrouant sans prudence ni ménagement dans le magasin de porcelaine de la réforme de la PAC, il a publié que les récentes propositions retenues pour la négociation en trilogue n’étaient pas conformes, ou pas assez conformes, aux engagements de la Commission pour le Green Deal.

Il a provoqué de vives critiques de la part du Conseil de ministres et du Parlement européen, avec sa menace de retirer les propositions de réforme de la PAC émanant de la Commission européenne.

Lire la suite...

englishnouveauDans le temps, les marchands de vin britanniques faisaient la course pour rapporter au Royaume-Uni le beaujolais nouveau. Mais désormais, les pentes douces du Herefordshire leur donnent leur premier vin rouge primeur, dans un vignoble anglais qui ne cesse de croître.

Comme son aîné français, l'"English Nouveau" coulera le troisième jeudi de novembre. Au nez, des arômes de "cerise, de mûre, de canneberges", mais aussi de fruits exotiques, pour un vin "à ne pas trop prendre au sérieux", explique à l'AFP Simon Day, vigneron à Ledbury, dans l'ouest de l'Angleterre. C'est un vin "pour s'amuser", dans la morosité ambiante due à la pandémie de Covid-19, un "petit rayon de soleil" pour "terminer l'année".

Lire la suite...

geneditingEn 2020, les Etats Unis ont en enregistré et validé 60 plantes obtenues par Génome Editing, qui peuvent être mises en marché sans aucunes contraintes.

Une partie d’entre elles n’est pas encore définitivement commercialisée.

Depuis 2011, les entreprises et les institutions de recherches peuvent demander à l’USDA un classement de non-introduction d’un gène étranger dans les nouvelles plantes.

Jusqu’en 2019, il y avait moins de 10 demandes, mais depuis 2020 les demandes explosent.

Ce qui indique que Crispr /Case est devenu le procédé standard de cherches de mutations, semblables aux mutations naturelles.

Ce ne sont plus uniquement de grandes entreprises qui développent ces plantes, mais également de petites entreprises de biotechnologie, des startups, des Universités et autres organismes de recherche.