arla 1Le groupe coopératif laitier danois aux 10,5 MD € de CA et 13,7 MD de kilos de lait collectés annuellement se veut en principe et partout aux avant-postes de l’éthique coopérative.

Pourtant, le groupe présidé par Jan Toft Nerjaard a en ce moment quelques ennuis avec ses coopérateurs qui lui reprochent précisément sa non-transparence.

Ils font appel à des avocats pour se faire délivrer par le management la méthode de calcul du prix du lait qu’ils fournissent, et ceci après que le groupe n’ait pas réagi à plusieurs reprises à leurs demandes pour en avoir connaissance. Une partie des adhérents du groupe est excédée par cette mauvaise volonté manifeste.

La Fédération danoise des producteurs de lait (LDM Landsforeningen af Danske Maelkeproducenter) demande depuis plus d’un an à Arla de rendre publique des documents justificatifs de la différenciation de prix du lait entre adhérents, et demande l’aide de juristes pour en avoir connaissance avant de saisir la justice.

Lire la suite...

eusticeGeorge Eustice (49 ans), l’actuel ministre britannique de l’Agriculture et féroce brexiteur a sans doute mangé son pain blanc.

Car maintenant que la sortie réelle de l’UE approche (fin décembre), avec sous dans deal, il doit bien annoncer aux agriculteurs anglais les conséquences concrètes dudit Brexit et de la réorientation de la politique agricole qui va s’en suivre outre Channel.

Bonne nouvelle pour commencer : le gouvernement britannique va supprimer les aides directes et les remplacer par des programmes « environnementaux et de bien-être animal ».

A partir de 2028, les agriculteurs devront produire des denrées alimentaires de manière rentable et durable sans être dépendants des subventions. Il s’agira en même temps d‘améliorer la protection de l’environnement, la santé des animaux et leur bien-être, et de diminuer les émissions de CO2. Pour cela, les agriculteurs seront soutenus par des programmes ELMS « Environmental Land Programm Management Scheme ».

Lire la suite...

BSFLa plus grande installation mondiale d’élevage d’insectes sera franco-américaine. L’entreprise française Innova Feed va construire aux USA avec Archer Daniels Midland Company (ADM 30 Mrds$ de CA)), la plus grande usine de production de protéines d’insectes du monde. Avec un procédé basé sur la mouche Hermetia illucens dite aussi «soldat noir » (Black Soldier Fly BSF).

Selon les deux entreprises, l’usine devra produire à pleine capacité 60 000 t de protéines d’insectes, 20 000 t d’huile pour les élevages de volailles et de porcs, ainsi que 400 000 t d’engrais. L’usine sera terminée dans l’année qui vient, au siège d’ADM à Ducator en Illinois.

Lire la suite...

abattoir2Le gouvernement a finalement trouvé un accord sur la loi dite de contrôle de la protection du travail dans l’économie de la viande. L’interdiction du travail détaché doit intervenir pour 2021, et le travail de courte durée ne sera plus autorisé que dans la transformation de la viande.

Les entreprises de plus de 49 salariés ne pourront plus avoir recours au travail détaché, ou au travail à durée déterminée, à l’exception de l’artisanat et de la transformation des viandes.

Après des semaines de contestations CDU/CSU et SPD se sont mis d’accord sur un texte de contrôle de la protection de l’emploi dans le secteur des viandes et sur le calendrier des débats parlementaires à ce sujet. Cette décision vient d’être annoncée par les fractions parlementaires au Bundestag. Il devra être applicable début 2021.

Lire la suite...