rabobank 3"Maintenant Rabobank, payez vos dommages! ". Pour l’ONG écolo-environnementaliste, la banque agricole néerlandaise devrait être considérée comme co-responsable des dégâts à l’environnement causés par l’agriculture de ce pays.

Pour cette raison, elle devrait verser 3,1 Mrds € au « fonds nitrates » créé aux Pays Bas récemment pour financer différentes mesures.

Les « coûts sociaux » causés par l’agriculture intensive sont estimés par la même organisation à 100 Mrds €/an, et de ce total on peut attribuer 3,1% (admirons au passage la précision du calcul…) à Rabobank, comme moteur principal de l’intensification. Cinq sur six éleveurs, à peu près 85%, sont engagés chez Rabobank.

wojciechowski 3Mais où donc était passé Janusz Wojciechowski, le Commissaire à l’agriculture ? Il a brillé par son absence au débat général sur le Green Deal au Parlement européen. Une absence très mal ressentie par les parlementaires de tous bords.

Le Parlement débattait la semaine dernière sur le Pacte Vert (in english Green Deal) et ses conséquences pour l’agriculture et le Commissaire, acteur central, n’a fait connaitre aucune bonne raison pour ne pas y participer.

Le député Norbert Lins, président de commission, se demandait où se cachait le Commissaire à l’agriculture ce matin-là. Le respect vis-à-vis du Parlement voudrait que le Commissaire à l’agriculture se présente au débat. Mais de Wojciechowski… point.

bottesEn Allemagne, ces bottes retournées en signe de protestation commencent à se multiplier le long des routes et des chemins, au bord des champs ou à l’entrée des fermes.

Pour le moment cette action est surtout visible en Allemagne du Nord et de l’Ouest.

On les a vues apparaitre d’abord localement le long de la frontière avec les Pays-Bas, surtout en signe de solidarité avec la lutte des exploitants bataves contre la politique de l’environnement de leur pays.

Maintenant c’est une action de protestation silencieuse allemande, voulu par l’organisation agricole LsV (Land Schafft Verbindung).

Dans le même genre et tout récemment, les « croix vertes », dont certaines se maintiennent dans les paysage rural, voulaient attirer l’attention de tous sur la « mortalité » des exploitations agricoles.

lulaLe président brésilien choisit bien mal son moment pour déclarer que l’UE, comme les USA, sont eux aussi responsables de la guerre en Ukraine, et pour refuser de condamner la Russie dans cette affaire.

En effet, les choses semblaient tourner en faveur d’une signature rapide de l’accord UE-Mercosur.

Les Verts allemands ne s’opposent plus vraiment à la signature, et en France le gouvernement laisse entendre qu’il ne bloque pas cet accord, ce qui est un tout autre ton que celui des déclarations présidentielles au récent Salon de l’Agriculture.

Finalement, dans l’UE, seule l’Autriche campe sur une position totalement négative.

Mais l’UE, communauté de valeurs, peut-elle laisser passer ce genre de déclarations du  président brésilien?

Sous-catégories

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1199 invités et aucun membre en ligne