bottesEn Allemagne, ces bottes retournées en signe de protestation commencent à se multiplier le long des routes et des chemins, au bord des champs ou à l’entrée des fermes.

Pour le moment cette action est surtout visible en Allemagne du Nord et de l’Ouest.

On les a vues apparaitre d’abord localement le long de la frontière avec les Pays-Bas, surtout en signe de solidarité avec la lutte des exploitants bataves contre la politique de l’environnement de leur pays.

Maintenant c’est une action de protestation silencieuse allemande, voulu par l’organisation agricole LsV (Land Schafft Verbindung).

Dans le même genre et tout récemment, les « croix vertes », dont certaines se maintiennent dans les paysage rural, voulaient attirer l’attention de tous sur la « mortalité » des exploitations agricoles.

 

Cette fois les bottes retournées constituent une protestation contre les conditions de travail dictées de l’extérieur aux agriculteurs, protestation que toute l’agriculture allemande est appelée à suivre à travers Facebook, Instagram, Twitter et TikTok, qui publient des images des participants. 

Selon LsV, les agriculteurs ne veulent plus se laisser dicter par d’autres les conditions dans lesquelles ils ont à vivre et à travailler.

Ils sont excédés par ceux qui qui s’accaparent pour les week-ends les champs et paysages, en y laissant leurs déchets. Ils rappellent que ces paysages ont été façonnés par des générations d’agriculteurs et rejettent « toutes ces études contestables émanant de théoriciens à plein temps, produisant une succession de scénarios catastrophes pour les campagnes ».

LsV vise particulièrement certaines ONG et leur « trafic d’indulgences » destiné à maintenir leur pouvoir politique, mais elle vise aussi ceux qui s’achètent une « conscience propre » par des dons à ces ONG.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 2501 invités et aucun membre en ligne