Pour Sarah Wiener, la députée Verte autrichienne, c’est une lourde défaite. L’ex-cuisinière star des télévisions européennes (en France sur Arte), élue en 2019 au Parlement européen, était la rapporteuse du projet de la proposition SUR (sustainable use regulation) de la Commission européenne concernant la réduction de 50% de l’utilisation de produits phytosanitaires et le régime pour les zones dites sensibles.

Au vote final ce 23/11/2023, 299 députés ont voté contre la proposition, 207 ont voté pour et 121 se sont abstenus.

Les députés ont tout d’abord dû voter sur près de 700 amendements qui ont profondément modifié les rapports des commissions. Finalement, certains Verts ont aussi voté contre le projet, à leurs yeux complètement défiguré.

Le rejet en première lecture vaut abandon du projet qui n’entrera donc pas dans la procédure habituelle dite « du trilogue ». Sarah Wiener n’a pas trouvé de majorité en plénum pour son compromis. Les députés lui ont même refusé une continuation de son mandat de rapporteur.

Pour les uns, écologistes et affidés, bien sûr ce vote est un jour noir. Mais pour l’agriculture, et compte tenu des réalités scientifiques et des complexités de ce dossier, on a le droit de penser que c’est une sage décision. Elle montre, soulignent ceux qui l’approuvent, que le bon sens collectif peut exister, et qu’il n’est jamais bon de vouloir faire de politique avec de l’idéologie pure et des propositions catastrophiques.

Une nouvelle proposition ne peut être engagée que par la Commission européenne. Pour le moment, on imagine que celle-ci doit être un peu « vaccinée » contre ce type d’initiative…

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 2561 invités et aucun membre en ligne