jensens danoisA 55 ans, il prend en charge le département agricole de ce gouvernement de minorité social-démocrate du Premier ministre Frederiksen. En même temps, est actée une modification des compétences du ministère. En particulier, on note que l’Environnement ne fait plus partie de son domaine, comme c’était les cas jusqu’à maintenant.

Dans ce nouveau gouvernement, ses compétences seront séparées dans deux ministères. Le ministère de l’agriculture gardera la responsabilité des pêches et de la coopération avec les pays nordiques.

Morgens Jensen est parlementaires danois depuis 2005, et il était au gouvernement de Mme Helle Thornig-Schmidt chargé du ministère du commerce entre 2014 et 2015. En fait pour le public danois cette nomination à l’agriculture est une surprise car elle attendait ce syndicaliste au ministère de la culture et de la communication.

Ce gouvernement minoritaire danois se fixe des objectifs environnementaux ambitieux, qui touchent largement l’agriculture. Selon l’accord trouvé avec les partis politique qui tolèrent ce gouvernement de minorité, les gaz à effets de serre doivent être réduits de 70% par rapport à l’état de 1990. Cet objectif prévoit des réductions pour le secteur agricole.

L’accord prévoit également le doublement de l’agriculture bio qui atteint déjà 10 % de la surface. Le plan prévoit en outre des mesures de respect de la directive eau européenne et la diminution de l’utilisation de pesticides. Un plan de réduction des émissions pollutions azotées est annoncé…

femme abattoirDont un peu moins de 25 000 uniquement à temps partiel, soit 13 % du total. Le nombre d’emplois à temps complet, a augmenté de +2 % par rapport à 2017, à 132 500. Le nombre de personnes en formation dans les secteurs abattages et transformation, a par contre diminué de - 4,6 % en 2018 ; et pour les apprentis, à 4 183, on atteint à peine la moitié du nombre d’il y a dix ans, plus de 10.000. 

Un peu moins de 49 % des salariés des secteurs abattages et transformation étaient des femmes. Ce taux était de 70 % pour les salariés à temps partiel. Dans l’économie générale le taux de femmes à temps partiel est de 61 %. 

Selon cette étude gouvernementale, le salaire brut mensuel des temps complets était en moyenne de de 2 058 €/mois fin 2017. Dans l’économie générale, ce salaire était en moyenne de 3 209 €.

Les hommes ont gagné 2 236 € en abattage et en transformation, et les femmes 1 831 €. D’après les chiffres de 2014disponibles, 39 % des salariés, hors apprentis, ont travaillé au salaire minimum. Dans les Länder Est, ils étaient 75 %.

Le gouvernement n’a pas pu donner d’indication chiffrée sur les travailleurs détachés par manque de données statistiques. AM

vonderleyen 2L’allemande Ursula Von der Leyen (60 ans – CDU), candidate à la présidence de la Commission de l’UE, commence à faire le tour des groupes parlementaires européens pour exposer son programme.

Première indication, et pas des moindres : aux parlementaires Verts européens, qui lui demandaient sa position face à une interdiction totale du glyphosate, elle a répondu que, comme médecin, elle faisait confiance à la science, et donc à la décision de l’EFSA, l’Agence européenne de Sécurité Alimentaire. Or celle-ci a conclu que le glyphosate n’était pas dangereux, ni pour la santé, ni pour l’environnement !

Les Verts lui ont proposé de retirer complètement la version actuelle de la réforme de la PAC, et d’en présenter une autre, nettement plus favorable à l’environnement. Elle a prudemment répondu qu’elle voulait d’abord voir ce qui peut être réformé et ce qui ne peut pas l’être. La politique agricole a besoin d’une modernisation, dit-elle en substance, pas d’une révision totale. La population n’attend pas une politique agricole, mais une politique alimentaire tenant mieux compte de la variété des espèces et de la protection des animaux.

La présidente désignée veut renforcer les efforts de protection du climat, et elle demande une diminution d’ici 2030 de 50% des émissions de gaz à effets de serre, au lieu des 40 % prévus.
Les Verts, on s’en doutait, ne soutiendront pas la candidature d’Ursula von der Leyen. AM

silos 2Cette fois, ce n’est plus du bas-bruit ou des chuchotements de restructuration : le carrousel est lancé et prend de la vitesse.

D’abord, on commence par les managers : Agravis, le n°2 des « grands » du secteur, a vu récemment des changements rapides de président et d’administrateurs. Ensuite on liquide : Thomas Trump a cessé son activité de négoce, Alfons Mosel aussi, et Mackprang aussi, et des plus petites entreprises. A noter récemment le départ de Markus Grimm qui, pendant 20 ans, a été à la tête de la coopérative HaGe Kiel.

L’ambiance dans le métier est détestable et l’Agence anticartel ne fait rien pour améliorer les choses : elle soupçonne maintenant une entente sur les prix des produits de traitement et va demander des comptes.
Ajoutons que les prévisions sont toutes assez pessimistes, pronostiquant pour ce secteur d’activité dans les années qui viennent non seulement des marges faibles, mais aussi des petits soucis comme la nouvelle concurrence online, les inévitables restructurations… et bien sûr la mise à feu du siège éjectable dans les étages de direction. 

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 184 invités et aucun membre en ligne