vion 2Le groupe néerlandais (CA 7 MD€) vient d’avoir une révélation quasi divine : il y aurait de l’avenir dans la production des ersatz de viande, des « alternatives à la viande » comme ils disent.

Du coup, le groupe va cesser l’abattage de bovins à Leeuwarden dans le nord de Pays-Bas, où l’abattoir est pratiquement neuf – il a été inauguré en 2018 ! - pour y produire des substituts de viande à base de végétaux, sous la marque ME-AT, le jeu de mot est en prime.

Le produit, élégamment nommé « vegan burger», a été présenté publiquement lors du dernier Salon ANUGA à Cologne (4-9 octobre 2019) et sera disponible en magasin au 1er trimestre 2020. 

Lire la suite...

manifsAllEn ce 22 octobre, la manifestation des agriculteurs allemands sur tout le territoire (ci-contre la carte des rassemblements)  est probablement la plus importante depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Prise à partie, la ministre Julia Klöckner défend sa politique dans une lettre de 12 pages adressée à la fraction parlementaire CDU/CSU du Bundestag.
Elle voit dans les réactions agricoles essentiellement des erreurs ou des exagérations dans l’appréciation des conséquences possibles des décisions annoncées. Pour elle, des restrictions d’utilisation des phytosanitaires sont indispensables, y compris pour protéger les insectes ( !).

Dans la règlementation des fumures, l’Allemagne est en retard sur tous les autres pays et elle doit éviter des pénalités européennes très lourdes. Le transfert de 6% de ressources du premier pilier de la PAC, au second, à la place des 4 % actuels, est supportable – la ministre rappelle pernicieusement au passage que le SPD, le cher partenaire de la coalition gouvernementale, voulait, lui, 15 %.

Lire la suite...

merkel 18Ça n’arrive pas tous les jours : Didier Guillaume a été soutenu par 16 de ses collègues ministres du Conseil agricole pour demander aux chefs d’Etat et de gouvernement de refuser les baisses du budget agricole à partir de 2020.

La ministre allemande Julia Klöckner est d’accord avec cette position, mais ne peut pas la soutenir. Pourquoi donc ? Brexit ? Grande coalition allemande ? Inquiétudes économiques berlinoise ? Soyons clairs : c’est à cause des positions de la chancelière Merkel !

Rappelons que Julia Klöckner, ministre allemande de l’Agriculture, avait adressé une lettre au ministre des Affaires étrangère Heiko Mas (SPD), pour protester contre le maintien de la position gouvernementale à 1 % du PIB de la contribution étatique au budget européen, malgré les engagements pris dans le contrat de gouvernement de la grande coalition. AM

Lire la suite...

manifRFALes « croix vertes » ne suffisent plus pour calmer les agriculteurs. Cette initiative, qui a eu du succès, venait déjà d’un groupe d’agriculteurs réunis autour d’un blogueur connu sous le pseudo de « Bauer Willi ».

Un autre groupe constitué sur Facebook, dénommé « Landschafft Verbindung », prépare une démonstration de force pour le 12 octobre devant les bâtiments du ministère de l’agriculture à Bonn, avec notamment un vaste convoi de tracteurs. Ce groupe réunirait déjà quelque 10 000 agriculteurs dans toute l’Allemagne. 

L’un des organisateurs, Thomas Andersen du Schleswig-Holstein, appelle à la manifestation en disant : "Nous voulons être audibles, que la télé et les média s’intéressent à nous, nous voulons voir des tracteurs sur les routes, nous voulons faire pression. Mais avec nous, il n’ y aura pas de pailles allumées, ni de pneus, ni de lisier devant les bâtiments administratifs".

Lire la suite...