manifsPBCroix vertes d'un  côté, manifs massives de tracteurs de l'autre: rien ne va plus en Allemagne et aux Pays Bas. Et des deux cotés, on se demande si les manifestations de mauvaise humeur resteront à ce niveau modéré, ou si une explosion doit être redoutée.

Dans les deux cas, un détonateur connu, et précis, a fonctionné.
- En Allemagne c’est le « paquet toxique » annoncé par le gouvernement, fait de transferts de crédits à partir des aides directes vers les programmes environnementaux, des labels de bien-être animal, et de programme de protection des insectes avec suppression programmée du glyphosate.
- Au Pays- Bas c’est l’annonce par un parti politique au gouvernement de l’obligation de réduire encore de moitié les cheptels néerlandais, et de passer à une économie agricole dite « circulaire » pour, accessoirement, libérer des surfaces pour l’habitat !

Lire la suite...

croixverteDepuis quelques semaines, les croix vertes comme celles-ci se multiplient dans les champs, le long des routes et des pistes cyclables et jusque devant des bâtiments officiels. Elles sont érigées par des agriculteurs qui veulent attirer l’attention sur leur situation de plus en plus déséquilibrée

L’opération est partie d’un appel de « Bauer Willi », nom d’un blogueur connu derrière lequel se cache un exploitant agricole, le Dr Willi-Cremer Schillings, entouré d’un groupe d’exploitants qui se veulent indépendants. Ils recherchent une expression collective de l’agriculture, sans tapage, sans feux ni casse, en silence.
Cet appel est directement provoqué par le fameux « paquet toxique » du gouvernement, et rencontre une énorme résonance dans les campagnes allemandes, au point que les milieux politiques commencent à craindre des dangers diffus.

Lire la suite...

cerise

(L'enfant aux cerises. Edouard Manet)

Selon l’USDA, l’offre mondiale de cerises et de cerise aigres pour l’exercice 2019/2020 sera légèrement inférieure à celle de la saison précédente, qui était supérieure à la moyenne.

L’offre des principaux pays producteurs atteindrait 3,62 Miot, soit -27 000 t ou -0,7 % par rapport à l’exercice précédent.

Mais la production en UE est indiquée à 648 000 t, en diminution de plus de 20 % par rapport à 2018/2019 (835 000 t). Le froid, la grêle et la sécheresse ont sévi dans les plantations européennes.

L’UE perd ainsi la première place mondiale de productrice de cerises, au profit de la Turquie. Ce pays aura une quantité commercialisable en 20219/2020 de 865 000 t, soit +40 000 t, ou +5% - ce qui constitue un record. 

Lire la suite...

Kl RuJulia Klöckner et Joachim Ruckwied doivent bien le constater : entre eux, la lune de miel est terminée.

Le DBV organise traditionnellement à la rentrée, à son siège de Berlin, ce qu’on appelle là-bas la rencontre du « regain », une discussion de rentrée à bâtons rompus après les chaleurs de l’été. Traditionnellement le ministère de l’agriculture y délègue un secrétaire d’Etat pour apporter ses salutations aux représentants professionnels et politiques présents. On mange un bout de gâteau, on boit une bière et on retourne à ses affaires.

Mais cette année Julia Klöckner est non seulement venue en personne, mais en plus accompagnée de tout un staff de son ministère. Il y en avait visiblement besoin. Les beaux jours des relations entre la ministre et le DBV, et son président Joachim Rukwied en particulier, semblent en voie rapide de disparition. AM

Lire la suite...