tonnies 7Du jamais vu ! Tönnies et Greenpeace sont d’accord pour une augmentation de la TVA sur les viandes et pour faire passer celle-ci de 7% actuellement à 19 % !

Faut-il rappeler que Tönnies, acteur leader du marché allemand, abat plus de 20 Mio de porcs par an, et plus de 400 000 bovins. Et que Greenpeace est l’organisation qui encadre la majorité des actions en faveur de la protection des animaux, ce qui la met en confrontation fréquente et parfois violente avec Tönnies.

Or les deux demandent ensemble le passage du taux de TVA réduit actuel de 7%, au taux régulier de 19 %.

Le troisième partenaire dans ce débat, le ministre Vert de l’agriculture Cem Özdemir, semble obtenir ainsi du soutien dans sa volonté affichée de mettre fin aux prix de bradage. Mais… la coalition gouvernementale comporte aussi un certain FDP, qui en bon parti libéral ne veut pas entendre parler d’augmentation d’impôts ni de taxes.

chien 2Et si l’on regardait de plus près le bilan écologique des animaux de compagnie? L‘avion, la voiture, la viande sont abondamment dénoncés comme émetteurs de gaz à effet de serre.

Mais selon les chercheurs, un chien peut être à l’origine de la moitié des émissions de CO 2 qu’un être humain ne devrait pas dépasser pour ne pas contribuer à changer le climat.

Autrement dit : aller à une manifestation pour la protection du climat ou pour demander l’arrêt des liaisons aériennes à courte distance, tout en tenant un chien de 50 kg au bout de sa laisse, c’est du pur jésuitisme. C’est du moins ce qu’affirme Mathias Finkbeiner le directeur de l’Institut de Protection de la Nature de l’Université Technique de Berlin.

Les scientifiques de Berlin ont fait les calculs pour les grands chiens, en prenant en compte l’origine et la fabrication des aliments qu’ils consomment, les emballages et le transport, mais également les conséquences pour les nettoyages d’excréments.

viande ersatzEshchar Ben-Shitrit est pourtant né et a grandi dans un kibboutz, il connait donc assez bien l’élevage et la production de viande bovine. Mais le patron de cette société israélienne a décidé depuis longtemps de tout changer dans la production de viande. Enfin, de viande si l’on peut dire, car avec son imprimante 3D il produit maintenant des steaks à base de végétaux.

Depuis quelques mois son « Alt-Meat » (pour viande alternative), figure sur la carte de certains restaurants allemands et suisses, en attendant une arrivée dans la distribution alimentaire.

Cette entrée dans des restaurants allemands a été présentée dans les informations de la Fédération des Industrie Alimentaires allemande, dont l’un des membres, PHW Wiesenhof, le plus grand de la viande de volailles allemand, est sociétaire de Redefine Meat qui a été fondée en 2018.

ozdemir 3On commence à avoir une idée de ce que le nouveau ministre Vert de l’agriculture allemande envisage de faire dans le grand chantier d’adaptation des élevages.

Le ministre veut lier le nombre d’animaux élevés aux surfaces exploitées, et faire dépendre les aides des modes d’élevage. C’est ce qui ressort des discussions menées avec les organisations agricoles et de protection de l’environnement.

En clair : un plafond/ha du nombre d’animaux, et des aides réservées pour les modes d’exploitation considérés comme les bons.

En même temps, il veut assurer la transparence pour les consommateurs par l’indication claire des modes d’élevage. Il a promis la collaboration avec les organisations, notamment par une liaison directe avec le ministre.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1044 invités et aucun membre en ligne