Des chercheurs allemands utilisent un champignon trichoderma avec de bons résultats

vignesLe dépérissement des bois de vignes devient un problème extrêmement grave. Les maladies du bois, esca, black dead, arm, eutypiose constituent un cocktail de plus en plus dangereux. En Alsace, 1500 ha seraient déjà touchés et ne seraient plus vraiment productifs. Le Conseil national des Interprofessions viticoles parle d’une perte de rendement de 4,6 hl /ha pour la France, soit entre 2 et 3,4 mio hl, à cause de ces maladies cryptogamiques.

Des stratégies de lutte sont testées un peu partout, à l’INRA notamment. Mais il n’existe pas à l’heure actuelle de moyen d’éradiquer ces champignons. La Champagne n’est pas touchée, et on suppose que cette particularité est liée à des récoltes précoces.

Cette communication faite aux viticulteurs allemands est donc importante.

Des chercheurs de Neustadt an der Weinstrasse déclarent avoir mis au point le premier moyen biologique contre la maladie Esca, dangereuse pour les vignes. La maladie pour laquelle plusieurs champignons sont en cause, est combattue par un champignon utile de la catégorie trichoderma, selon ce qu’ont déclaré Andreas Kortekamp et Joachim Eder de DLR Rheinpfalz*, à l’occasion des 70e Journées viticoles à Neustadt.

Les travaux de recherches du DLR ont prouvé que ces champignons se trouvent également dans les vignes, et qu’ils ont un effet inhibiteur pour l’espèce destructrice du bois. C’est ainsi qu’est née l’idée d’une sorte de vaccination de protection de la vigne. La vaccination des vignes au trichoderma devra avoir lieu au stade pépiniériste viticole et être renouvelée.

Les premiers essais avec de jeunes plants montrent qu’il faut une forte densité de plants traité au trichoderma pour obtenir l’effet de protection. Ces vignes montrent une croissance forte. On n’a pas jusqu’à présent, constaté d’effets négatifs. La viticulture dispose pour la première fois d’un moyen pour éviter les maladies du complexe Esca estiment les chercheurs.

DLR=Dienstleitungszentrum Ländlicher Raum. C’est l’ancienne “Forschungsanstalt für Weinbau und Gartenbau“ à Neustadt, intégrée dans un complexe plus large.*

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 242 invités et aucun membre en ligne