Ses stocks actuels dépassent un an de consommation. Le plus grand producteur mondial de blé veut diminuer ses stocks, déjà géants et devenus excessifs.

ble chinoisLe gouvernement chinois diminue le prix minimum d’intervention pour le blé pour favoriser par contre la production de soja.

Les statistiques indiquent que la Chine est le plus grand producteur mondial de blé. Mais ce 1er rang a peu d’influences sur le marché mondial. La Chine a eu besoin de cette production pour sa consommation, et elle a accumulé d’importants stocks de réserve.
Le gouvernement de Pékin a de longue date instauré un régime spécial d’achats d’intervention. Le système mis en place organisait l’achat de blé par l’Etat à un prix minimum, si les prix du marché chutent sous un prix garanti. Cette politique a conduit à des stocks de plus en plus élevés.
Au cours des années passées, la Chine avait déjà abandonné ce type d’intervention pour le coton et pour le maïs. Maintenant elle veut freiner le système d’intervention sur blé.

A partir de 2018 les prix d’intervention diminueront en commençant par -2,5 % à -3 % pour adapter progressivement la production aux prix globaux et à la demande. Les nouveaux prix tiendront compte des couts de production, de l’offre et de la demande sur les marchés, ainsi que des prix intérieurs et des prix mondiaux, indique-t-on au ministère chargé de la réforme.

Le gouvernement ne cherche pas uniquement à diminuer les stocks mais égalent à inciter les agriculteurs à produire plutôt du soja que du blé. La demande de soja ne cesse de croitre avec le développement de la demande en viandes porcines. En outre, les USA ont porté plainte contre la Chine devant l’OMC, pour subventionnement de la production de blé, de riz et de maïs.

La Chine détient près de la moitié des stocks mondiaux de blé dont le montant est estimé à près de 263 Miot. L’USDA estime les stocks chinois à la fin de la campagne 2017/2018 à 127 Miot, ce qui représente une augmentation de +67 % en trois ans. La Chine pourrait ainsi faire face à un an de consommation sans produire ou importer une seule tonne de blé. La consommation intérieure est en effet chiffrée à 116 Miot.

Les travaux des semis pour 2018 sont achevés, mais le recul des prix d’intervention commencera à s’appliquer dès le début de l’année. Le prix du blé pour l’intervention, dans la région de production du Henan est de 2520 yuans /t soit 370 $/t. C’est un prix largement supérieur aux cotations de la bourse de Chicago.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 251 invités et aucun membre en ligne