truffealbaCette année, la récolte qui s'achèvera dans querlques semaines a été plus abondante que l’an passé dans cette région du sud du Piémont, autour de Langhe, Roero, Monferrato et Monregalese. Les prix pour la fameuse truffe n’ont pas battu les records historiques de 2017 à la vente aux enchères du chateau de Grinziane Cavour . On a vendu les 100g autour de 250 €, ce qui est loin du plus haut prix précédent, 14.000€/kg. Sur le marché d’Alba, les prix varient journellement et sont donnés par une bourse. Chaque année on met en adjudication une truffe géante. Cette année un entrepreneur de Hongkong a acquis une truffe de 880 g. pour 85 000 €.

La récolte des boules grisâtres dure de fin septembre à fin janvier. La tradition veut que l’on récolte la nuit pour ne pas trahir les bons endroits à la concurrence, et avec un chien de préférence blanc pour mieux le voir la nuit, et pour ne pas être obligé d’utiliser la lampe de poche. Contrairement à la truffe noire, on ne peut pas la cultiver, et elle ne pousse que sous certains arbres. Elle ne se conserve pas, car elle perd rapidement son odeur caractéristique. Les truffes alba sont lavées et mise en emballages bois pour être rapidement envoyées dans le monde. Elle tient quelques jours.

Les huiles de truffes et autres pâtes aux truffes sont des produits à arome artificiel qui n’ont plus rien à voir avec la truffe blanche.
Il y a chaque année un salon à Alba avec contrôle des truffes : tuber magnatum pico.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne