chine ministre 2Le camarade Tang Renjian, ministre de l’agriculture, est désormais chargé d’appliquer concrètement les décisions prises récemment pas le Conseil d’Etat de la République Populaire de Chine.

Celui-ci a approuvé un « Plans d’actions pour l’augmentation de la production céréalière », un ensemble de mesures qui doit permettre d’accroitre la production céréalière de +50 Mio t d’ici 2030.

Ledit Conseil souligne «qu’il est  important pour la sécurité alimentaire de la Chine d’utiliser plus de bonnes terres arables, des nouvelles technologies et des variétés à rendements plus élevés.

L’année dernière une récolte record 695 Mio t a été obtenue, mais ce chiffre comprend les pommes de terre et les protéagineux comme le soja. Sans ces productions, mais avec maïs et riz, ce chiffre était de 641 Mio t. 

Les estimations officielles ont augmenté pendant 7 ans consécutifs. Une nouvelle augmentation est indispensable selon le Conseil d’Etat chinois pour des raisons de sécurité alimentaire et de développement de l’agriculture.

Le premier plan de développement céréalier de 2009 a été largement un succès à travers des mesures d’amélioration des sols, de meilleures variétés, et plus de surfaces cultivées en céréales.

 

La modification du climat a permis de mettre plus de terres en culture dans le Nord chinois. Maintenant il faut optimiser d’autres facteurs. Le ministre chinois Tang Renjian considère que le critère essentiel du plan est l’augmentation des rendements qx/ha.

Il faut augmenter aussi  la densité des semis et assurer un approvisionnement intégré d’eau et d’engrais. Les campagnes se sont déjà beaucoup modernisées, en particulier par la mécanisation des trois cultures de base, riz, maïs et blé. Le camarade ministre insiste sur la nécessité de diminuer les pertes de récoltes, et sur la multiplication des équipements d’irrigation. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1348 invités et aucun membre en ligne