bahijahLe MV Bahijah, un beau bateau-bétaillère australien, a erré en mer pendant plus d’un mois avec à son bord quelque 14.000 moutons et 1.500 bovins.

La raison : les attaques des rebelles Houthis en Mer Rouge, qui ont bloqué son passage à destinations d’Israël et de la Jordanie.

Puis le contournement par l’Afrique du Sud a été refusé, car la durée de navigation n’aurait pas été compatible avec la santé des animaux.

Retour donc vers l’Australie, mais là il faut, avant d’accoster et de décharger, respecter une période de quarantaine.

Naturellement, les protecteurs des animaux ont dénoncé une « situation scandaleuse », mettant en  doute les affirmations du ministère de l’agriculture selon lequel « les animaux se portaient bien ».

Enfin le 12 février, les opérations de débarquement des animaux ont pu débuter, sans qu’on sache encore très bien s’il y a eu des dégâts à bord.

De toute façon, disent les autorités australiennes, « nous allons vers l’interdiction de l’exportation d’animaux vivants ». Dommage pour ces beaux bateaux à moutons, dont on ne saura plus que faire.

Peut-être pourrait-on les transformer en bateaux de croisière pour touristes à petits prix. Ce serait les mêmes animaux à bord…

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 3751 invités et aucun membre en ligne