italieproduits 2Stefano Vaccari (57ans), président du CRFA (Recherches agricoles et analyses agro-économiques),  attire l’attention sur la baisse de la production agricole de son pays depuis le début de ce siècle.

Par exemple : 290.000 t de tomates et 578.000 t de pommes de terre en moins, par comparaison avec la période 2000/2002.

Selon ses déclarations au journal économique « Il Sole 24 Ore », la production agricole, sans les productions animales, les vins et les huiles, a baissé dans la période 2020/2022 à une moyenne de 273 Mio t, soit 9% de moins que dans les années 2000 à 2002.

Pour le blé dur et le blé tendre, ainsi que pour le maïs, elle a été de 5 miot inférieure à celle d’il y a 20 ans.  Dans le même temps, les raisins de table ont diminué de -20%, les pêches de -30 % et les poires de -50%.

La production de viandes bovines a pour sa part diminué de 460 000 t. Mais il est vrai que dans le même temps, la production porcine progressait de 290.000 t, et celle de volaille de 473.000 t. Et, à la suite de la suppression des quotas, la production de lait  brut a augmenté depuis 2000 de 2,1 miot, à 12,7 miot en 2022. La production d’œufs est restée stable à 12,8 Mrds d’œufs. 

Vaccari relève que les reculs de production ont été compensés par d’autres activités dans les exploitations, comme la transformation pour les viandes (salaison, charcuterie), la vente directe d’huile ou de confitures, et surtout les activités d’accueil, de tourisme et de restauration. Ces activités apporteraient désormais près de 20 % des recettes de la branche.