RobClemTonnisClemens et Robert Tönnies, l’oncle et le neveu propriétaires à 50/50 du leader allemand de la viande, n’auraient plus que deux interlocuteurs pour discuter de la cession partielle ou totale de leur empire.

D’après le journal spécialisé «Handelsblatt » ces deux seraient : le groupe brésilien JBS et le groupe taïwanais Uni-Président Entreprises.

Les deux auraient obtenu le droit de regard sur les comptes Tönnies, indique de son côté la Düsseldorfer Wirtschafts und Finanzzeitung.

Cette consultation serait suivie de propositions de reprise complète ou partielle eu groupe Tönnies.

Dans les milieux professionnels, on évoque cependant d’autres scenarii. On se demande en effet si la vente est véritablement à l’ordre du jour, ou s’il s’agit seulement d’obtenir une évaluation réaliste, extérieure, de la valeur du groupe.

Avec des propositions concrètes Clemens Tönnies pourrait tenter de terminer la guerre familiale en payant son neveu Robert Tönnies, les deux détenant chacun la moitié des parts dans le groupe

La branche voit mal la famille quitter totalement ce groupe surtout quand on considère les engagements pour les constructions de bâtiments d’élevage, pour le bien-être animal, le programme pour des protéines alternatives, l’internationalisation du groupe avec les investissements en Chine et en Espagne.
Tönnies : chiffre d’affaires 7 Mrds €, JBS 41 Mrds €, Uni-President Enterprises 13,6 Mrd €.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 154 invités et aucun membre en ligne