greleLes assureurs et réassureurs européens craignent qu’à l’avenir les grêlons soient de plus en plus gros. Les tempêtes de grêle récentes ont encore augmenté ces craintes. Car le montant des dégâts dépend également de la taille des grêlons. Or les assureurs constatent non seulement la plus grande fréquence des orages de grêle, mais aussi l’augmentation des tailles de grêlons.

Depuis 10 ans, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les dégâts d’orages de grêle ont plus que quadruplé passant en moyenne par dossier de 376 € à 1591 € entre 1976 et 2019. Ce sont des chiffres déflatés qui ne comprennent ni les dégâts aux automobiles ni les dégâts en agriculture. Chaque année il y a des variations d’ampleur différentes mais au total la courbe moyenne va vers le haut.

Munich-Re, le très important réassureur allemand (55 Mrds € de CA), estime que les dégâts vont encore augmenter en Moyenne Europe, durant les prochaines décennies, à cause de l’augmentation des températures moyennes.

 

Dans une étude effectuée en commun avec European Severe Storms Laboratory, les météorologues de Munich-Re indiquent qu’avec une augmentation modérée de seulement 2,4 degrés de la température moyenne, les orages de grêle avec de grêlons de plus de 5 cm augmenteront de +30 à +40 % d’ici à la fin de ce siècle. Dans certaines parties de l’Italie, comme sur la côte Est de l’Adriatique, et dans le Sud de la France, ce phénomène va prendre encore plus d’amplitude.

Lors du récent orage de grêle qui s’est abattu sur Grenoble au mois de juin, des grêlons atteignaient la taille d’un œuf ; celui qui a concerné les Vosges le 29 juin était lui aussi très spectaculaire.

L’année dernière, une seule tempête de grêle a causé pour 700 Mio € de dégâts soit 1/3 des dégâts dus aux dangers naturels. Le plus gros grêlon trouvé en Allemagne avait un diamètre de 13 cm, il est tombé en 2013 en Bade-Wurtemberg. Les grêlons de plus de 5 cm sont particulièrement dangereux pour les bâtiments et abris. En agriculture des grêlons de petite taille suffisent pour détruire toute une récolte.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 382 invités et aucun membre en ligne