biorefineDanLa raffinerie commerciale de la BioRefine Denmark A/S à Varde (autre nom Nybro Tørreri) commence à produire des protéines issues d’herbes.

Il s’agit dans les premiers temps de déterminer combien de biomasse journalière est nécessaire pour utiliser l’usine à pleine capacité de production, et d’optimiser les process industriels. L’objectif est de produire 1500 t/cette année de protéines issues d’herbes pour les productions avicoles et porcines.

 

Les essais n’avaient donné aucune diminution de rendement dans l’alimentation porcine, jusqu’à une part de 15 % de la ration alimentaire classique. Dans l’année qui vient l’entreprise, appartenant au DLG Group Danish Agro et au semencier DLF, devrait fabrique jusqu’à 7 000 t de protéines à partir d’herbe et de luzerne en vue de diminuer les importations de soja du pays.

Avec des mélanges pluriannuels d’herbes, la fixation de CO2 que sera plus élevée que celle des cultures annuelles. Les Danois espèrent que cette technologie fera école sur le plan international, et soulignent son impact positif en matière d’indépendance protéique et de protection du climat. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne