viandindustrieLes entreprises de l’industrie de la viande et le syndicat des salariés NGG ont trouvé un accord après de nombreux mouvements de grève.

Pour 160 000 salariés de la branche abattage-transformation, un salaire horaire minimum de 10,80 € est fixé, et dans la transformation des viandes une possibilité exceptionnelle d’utiliser des salariés détachés est admise.

Le salaire minimum doit passer progressivement à plus de 11 € au début de 2022 et à 12,30 € en décembre 2023

Le minimum légal actuel est fixé depuis le début de 2021 à 9,50 € et il doit passer à 10,45 € au 1er juillet prochain. La nouvelle convention sera valable jusqu’en novembre 2024. Les partenaires vont maintenant demander au ministère du travail l’homologation de l’accord, c’est-à-dire son application obligatoire.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 53 invités et aucun membre en ligne