chine secheLes services chinois de météorologie ont annoncé à la mi-août que dans au moins 244 villes à travers le pays, la température dépasserait les 40 °, et les 37 ° dans 402 autres villes.

La Chine subit une sécheresse extrême, beaucoup de fleuves et de rivières sont à sec, et d’importants dégâts en agriculture et dans l’industrie sont annoncés.

Le pays connait une alarme dite « jaune » (sic…), c’est-à-dire de sécheresse, la première depuis 9 ans, et au niveau le plus élevé dans le système de prévisions chinois.

Selon les médias, 66 voies d’eau des 34 circonscriptions de la province de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, sont à sec. La province Sichuan, également dans le sud-ouest, souffre depuis des semaines sous une vague de chaleur qui devait durer jusqu’à fin aout.

 

Les autorités envoient des équipes d’experts pour estimer le dégât de récolte et les éventuelles indemnités à payer pour les pertes de récoltes. Même si les principales zones de culture de maïs et de soja sont dans les provinces du nord, la sécheresse dans le sud-ouest entrainera tout de même des pertes importantes de récolte dans ces deux céréales.

L’approvisionnement en eau de 830 000 personnes est touché par la sécheresse dans six provinces. Des milliers de personnes auraient des difficultés à trouver de l’eau potable.

La sécheresse aurait déjà touché 800 000 ha de terre labourable le long du Yang Tsé et les administrations locales doivent réduire la consommation privée d’eau ainsi que celle de l’agriculture et de l’industrie. La vague de chaleur a augmenté l’utilisation de climatiseurs, ce qui a mis en difficultés l’approvisionnement en courant électrique dont la production est diminuée par la diminution de l’eau des fleuves et rivières.

En Sichuan, les usines ont été fermées pour six jours. Ces fermetures pourraient encore toucher les fabrications de semi-conducteurs et de panneaux solaires de quelques entreprises électroniques d’influence mondiale. Toute l’économie chinoise qui lutte contre le Covid 19 selon les consignes officielles pourrait perdre en croissance.

Les analystes occidentaux s’attendent à une augmentation significative des importations chinoises de céréales dans les prochains mois. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 152 invités et aucun membre en ligne