dubaiVFLa plus grande ferme verticale du monde a été installée dans la ville de Dubaï, aux Emirats Arabes Unis. A raison de plus de 3t/jour de productions diverses, elle représentera quelques 1000t par an de légumes et de fruits.

Crop One Holdings, une entreprise US d’indoor-farming et Emirats Flight Catering, qui livre une centaine de compagnies de transport aérien, ont constitué une entreprise commune qui vient d’ouvrir cette ferme à Doubaï, sur une surface de 33 ha, et pour un cout de 40 Mio $.

Elle produira des salades, des épinards et autres « verdures ». L’installation se trouve près de l’aéroport Al Maktoum de Dubaï.

L’hydroculture utilise en circuit fermé 95 % d’eau en moins, par rapport à une culture courante. Coupées de l’extérieur, ces cultures ne nécessitent pas de produits de traitements chimiques, et les légumes récoltés ne sont pas prélavés. L’installation est pilotée par intelligence artificielle.

Dubaï, pauvre en eau et en surface, doit importer une grande part de son alimentation, et espère que cette installation fera école. Mais on ne sait rien du bilan CO2, si celui-ci est amélioré par rapport aux importations. Il n’y a pas de chiffres à ce sujet.

De plus, on utilise du courant électrique d’origine fossile. Les plantes doivent être éclairées, alors qu’à l’air libre le soleil garantit leur croissance. La seconde inconnue est celle du cout des légumes. On indique simplement que pour les baisser, on a choisi une grande installation, mais on ne veut pas indiquer la consommation d’électricité. 

A l’avenir, on veut passer au solaire pour étendre la gamme des légumes et produire des fruits. La production des grandes cultures, du type céréales, pommes de terre ou riz, parait impossible dans ce système, à cause de la place qui leur est nécessaire pour pousser.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 224 invités et aucun membre en ligne