riz exportLes prix du riz explosent à la suite de ceux du blé et d’autres produits alimentaires dans le monde. Dans le commerce du riz de certains pays on retient la marchandise, ce qui provoque des interventions des autorités politiques.

Le Vietnam et la Thaïlande veulent s’entendre en cartel pour augmenter les prix à l’exportation. En Thaïlande, les prix d’exportation indiqués sont actuellement de 455 à 460 USD /t. Au Vietnam, on se situe entre 420 et 425 $/t.

L’Inde est le plus grand exportateur mondial de riz. En 2021, les exportations indiennes de riz ont culminé à 21,4 Miot, ce qui représente plus que les ventes cumulées des trois autres plus grands exportateurs que sont la Thaïlande, le Myanmar (Birmanie) et le Cambodge.

L’Inde n’envisage pas pour le moment de freiner ses exportations, car elle dispose de stocks importants. Mais la demande extérieure est maintenant telle que les prix dérapent également.

L’USDA situe la récolte indienne à 130 Miot et la consommation interne à 107 Miot. Les prix sont actuellement 355 à 360 $/t dans les ports d’exportation. Ces prix du riz en Inde restent encore les plus favorables, malgré la sécheresse qui a sévi dans certaines régions du pays. La récolte record attendue ne suffira pas à satisfaire toutes les demandes à cause du manque de blé.

L’écart positif entre le blé et le riz, au bénéfice de ce dernier est en train de disparaitre Le Bangladesh, gros importateur de riz, poursuit ses achats de précaution, qui participent à faire grimper les prix en continu.

Aux USA, également exportateurs de quantités plus réduites de riz, les prix sont beaucoup plus élevés que dans les autres pays exportateurs, à la fois à cause d’un approvisionnement limité du marché, et une récolte faible annoncée pour laquelle on pronostique des prix de 675 $/t. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 380 invités et aucun membre en ligne