camionsDes trains entiers et des kilomètres de camions chargés de céréales sont retardés aux frontières de l’Ukraine avec la Roumanie et la Pologne.

La diplomate croate Maja Bakran Marcich, DG Transports et Mobilité de la Commission européenne, a déclaré devant la commission de l’agriculture du Parlement européen que des douaniers demandent des certificats qui ne sont nulle part prévus.

Certains, dans les milieux professionnels du commerce et des transports céréales, n’hésitent pas à dire que ces procédures inutiles sont imposées dans le seul but de faire acheter de très illégales autorisations de passage.

Tout le monde estime que les céréales devraient pouvoir passer beaucoup plus vite les frontières, par exemple en faisant faire les contrôles dans les pays de réception.

Ceci étant dit, il est vrai qu’il y a aussi un manque de personnel dans ces lieux de passage.La Pologne améliore la situation par des engagements et des renonciations à certains contrôles, mais ce n’est pas le cas en Roumanie.

L’Ukraine a exporté seulement 1,3 Mio t de céréales en avril, et 1,5 Mio t en mai, à la place de 5 Mio t normalement. L’UE veut augmenter ces exportations à 3 Mio t par mois en juin et en juillet par les corridors de solidarité.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 135 invités et aucun membre en ligne