manifRFALes « croix vertes » ne suffisent plus pour calmer les agriculteurs. Cette initiative, qui a eu du succès, venait déjà d’un groupe d’agriculteurs réunis autour d’un blogueur connu sous le pseudo de « Bauer Willi ».

Un autre groupe constitué sur Facebook, dénommé « Landschafft Verbindung », prépare une démonstration de force pour le 12 octobre devant les bâtiments du ministère de l’agriculture à Bonn, avec notamment un vaste convoi de tracteurs. Ce groupe réunirait déjà quelque 10 000 agriculteurs dans toute l’Allemagne. 

L’un des organisateurs, Thomas Andersen du Schleswig-Holstein, appelle à la manifestation en disant : "Nous voulons être audibles, que la télé et les média s’intéressent à nous, nous voulons voir des tracteurs sur les routes, nous voulons faire pression. Mais avec nous, il n’ y aura pas de pailles allumées, ni de pneus, ni de lisier devant les bâtiments administratifs".

Le président du DBV Joachim Ruckwied avait déclaré après la manifestation hollandaise, qu’il n’excluait pas que des agriculteurs allemands montrent également de la sorte leurs frustrations. Il a souligné que le DBV les soutiendrait si elles restent sans violences ; mais il veut avant tout le dialogue avec la société.

Parmi les leaders du DBV, les opinions restent encore partagées. Les uns pensent qu’il est temps pour des actions directes, afin de provoquer un sursaut dans la société. Ils sont pour des manifestations. D’autres sont pour le maintien du dialogue avec la société.

Aux Pays-Bas d’autres agriculteurs veulent continuer les protestations le 16 octobre. Là encore, c’est un groupe qui est à la manœuvre : FDF, Farmers Defense Force, le groupe d’autodéfense contre les effractions dans les bâtiments d’élevage. Le groupe Agractie prépare lui, deux activités qui devraient rester amicales vis-à-vis du public dit-il. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 115 invités et aucun membre en ligne