femme abattoirDont un peu moins de 25 000 uniquement à temps partiel, soit 13 % du total. Le nombre d’emplois à temps complet, a augmenté de +2 % par rapport à 2017, à 132 500. Le nombre de personnes en formation dans les secteurs abattages et transformation, a par contre diminué de - 4,6 % en 2018 ; et pour les apprentis, à 4 183, on atteint à peine la moitié du nombre d’il y a dix ans, plus de 10.000. 

Un peu moins de 49 % des salariés des secteurs abattages et transformation étaient des femmes. Ce taux était de 70 % pour les salariés à temps partiel. Dans l’économie générale le taux de femmes à temps partiel est de 61 %. 

Selon cette étude gouvernementale, le salaire brut mensuel des temps complets était en moyenne de de 2 058 €/mois fin 2017. Dans l’économie générale, ce salaire était en moyenne de 3 209 €.

Les hommes ont gagné 2 236 € en abattage et en transformation, et les femmes 1 831 €. D’après les chiffres de 2014disponibles, 39 % des salariés, hors apprentis, ont travaillé au salaire minimum. Dans les Länder Est, ils étaient 75 %.

Le gouvernement n’a pas pu donner d’indication chiffrée sur les travailleurs détachés par manque de données statistiques. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 114 invités et aucun membre en ligne