DürrLa holding agricole allemande Ekosem Agrar AG est en train de devenir le plus grand producteur de lait du monde, sous la houlette de son fondateur, l’allemand Stefan Dürr. Ekosem Agrar AG a augmenté sa production laitière à plus de 2 000 tonnes/jour. Mais c’est EkoNiva, la société russe du groupe, qui retient l’attention. Elle est devenue le plus grand producteur de lait de Russie, après avoir doublé sa production journalière en 15 mois. Cette année, 24 nouveaux élevages laitiers vont rejoindre le groupe .

Le groupe EkoNiva a produit en 2018 en Russie quelque 484 000 t de lait brut. Dans les mois à venir ce volume va presque doubler à nouveau. EkoNiva vient de dépasser les 2 000 t de lait produit par jour et se place déjà parmi les 5 Grands de la production laitière mondiale. Cette production a été atteinte par l’extension du cheptel laitier de 45 000 vaches fin 2017, à 75 000 têtes fin mars 2019. La surface exploitée au 31 mars 2018 est de 525 000 ha, dont 194 000 ha, ou 38 %, en propriété de la société. EkoNiva est implantée dans 8 régions russes, avec plus de 9 000 salariés.

Durant l’exercice 2018 le cheptel bovin total a augmenté de +42 % à plus de 133 000, animaux contre 93 500 en 2017. Le nombre de vaches laitières est passé de 44 980 animaux fin 2017, à 66 500 fin décembre 2018, +48 %. Au total le groupe a produit en 2018, 484 000 t de lait brut, soit +62 % par rapport à 2017 (298 000 t). Sur la base de 2 000 t jour actuellement on arrive à un volume annuel de plus de 730 000 t.

Ekosem Agrar continue à augmenter son cheptel, dans des conditions favorables à la croissance laitière, et surtout grâce à l’aide de l’Etat russe. En 2018, le groupe a lancé la construction de 14 nouveaux élevages modernes, avec une capacité de plus de 45 000 vaches laitières. Certains sont déjà en production, l’ensemble des nouvelles constructions doit entrer en fonction cette année. Avec ces capacités nouvelles, le groupe veut dépasser le nombre de 100 000 vaches, et passer à une production journalière de 3 000 t de lait, ce qui en fera le plus grand producteur du monde. A.M

Cette croissance rapide de la production laitière a été perturbée par une baisse temporaire du prix du lait, qui se répercutera dans les résultats. Le prix du kilo de lait brut était fin 2017 à 44 cts/€, il a baissé en 2018 à 35 cts. Dans la seconde moitié de 2018 ce prix s’est redressé. Actuellement, en tenant compte des effets de change, il est à nouveau à 39 cts.

Stefan Dürr (55 ans), le « baron » et même le « tsar » du lait russe est allemand d’origine, né en Bade-Wurtemberg. Ekosem Agrar a son siège à Walldorf. Après ses études à Bayreuth, Stefan Dürr a effectué un stage, en URSS et en 1989, dans le cadre d’un programme d’échanges germano-russe du DBV. En 1998, il a commencé un commerce de machines agricoles, comme concessionnaire John Deere en Russie, et en 2003 il a acheté sa première exploitation agricole en Russie.

Pour ses activités en faveur de l’agriculture russe, il a reçu la nationalité russe, et il ne se cache pas d’une amitié personnelle, d’ailleurs connue, avec Wladimir Poutine, qu’il a soutenu dans la décision d’embargo. Comme son groupe est également devenu transformateur d’une partie de son lait, il est maintenant présent dans la grande distribution russe sous le label EkoNiva. Il a été élu dernièrement président de la Fédération russe de la production laitière, sur un programme de développement de la production et de la qualité du lait.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 135 invités et aucun membre en ligne