biodieselEn janvier et février 2023, quelque 488 000 t de biodiesel dit « carburant du progrès » ont été importées dans l’Union européenne, soit le double des volumes importés les mêmes mois de l’année dernière. 

Porte d’entrée principale : les Pays Bas avec 395 000t, mais la Belgique ne se prive pas avec 33.000 tonnes, ni l’Espagne avec 16 000 t.

Or de forts soupçons de fraude pèsent sur ces produits et sur les déclarations dont ils sont l’objet.

Car ces carburants ne sont apparemment pas issus de matières premières durables, comme c’est obligatoire pour entrer en UE, mais ils résultent du traitement de déchets importés d’Indonésie en Chine en passant par la Malaisie.

D’ailleurs, la Chine refuse les audits sur place qui seuls pourraient clarifier les choses. Plusieurs pays européens auraient déjà protesté, arguant « qu’on ne peut pas accepter que de fausses déclarations mettent à mal les efforts de producteurs européens ».

Il en faudra sans doute un peu plus pour émouvoir les autorités de Pékin… 

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 2769 invités et aucun membre en ligne