kullgren Peter Kullgren (42 ans), ministre suédois des Affaires Rurales depuis le 18 octobre dans le cabinet d’Ulf Kristerssons, présidera pendant ce premier semestre le Conseil européen des ministres de l’Agriculture.

Il n’y a pas de grandes décisions européennes à prendre pendant ces six mois, les ministres seront essentiellement confrontés aux conséquences de la guerre en Ukraine et de l’inflation.

Concernant la réduction de l’utilisation des produits de traitements, le Conseil avait demandé en décembre dernier une nouvelle étude sur les conséquences de ces réductions proposées, ce qui ne permet pas de décisions durant ce premier semestre.

On peut remarquer que la Suède ne donne plus son soutien total à la réduction proposée pour diminuer de moitié les pesticides. Le nouveau gouvernement suédois prend quelques distances à ce sujet, et au sujet de la reconversion verte agricole.

Rappelons que la Suède est gouvernée par une coalition entre chrétiens-démocrates, dont le ministre de l’agriculture est issu, et libéraux, coalition qui a besoin du soutien des populistes de droite. Les décisions sur le sujet ne sont pas à attendre sous la présidence suédoise.

La proposition de la Commission sur le régime des nouvelle technique génomiques viendra au milieu de l’année ; mais les Suédois les mettront avant à l’ordre du jour, pour pouvoir progresser vers une position de principe plus unie au Conseil.

Les marchés agricoles seront donc au centre des discussions sous la direction des Suédois, notamment les réactions rapides dans une conjoncture dominée par les conséquences de la guerre en Ukraine et de l’inflation, y compris sur le marché des engrais. S’y ajouteront les oppositions au NutriScore de la part de certains Etats.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 112 invités et aucun membre en ligne