,
laitiereEn Allemagne et en Suède, on voit se réaliser une situation qu’on voyait venir de longue main : maintenant, on crée des excédents de lait bio.
En Allemagne, les laiteries sont saturées de lait bio. Confirme l’organisation Bioland. Actuellement elles n’acceptent qu’exceptionnellement de nouveaux reconvertis au bio, et il n’y aura pas d’augmentation du nombre de livreurs de lait bio pour les prochains mois. La liste d’attente des exploitations qui voudraient se reconvertir au bio est très longue. Exemple : selon la radio bavaroise, pour la laiterie Berchtesgadener Land, 50 éleveurs bios attendent d’être pris, alors que la laiterie ne veut plus de nouveaux livreurs avant l’automne 2019.

Lire la suite...


genomeditingC’est à la fin de juillet que la CEJ doit rendre son arrêt et faire connaitre sa position quant au placement ou le non placement sous règlementation OGM des produits issus de techniques de Genome Editing.

L’éternelle discussion OGM/non-OGM est déjà relancée par les organisations environnementales, et en premier lieu en Allemagne. La communauté scientifique allemande s’est déjà exprimée sur le sujet : elle ne voit aucun motif pour ce classement en OGM, et même l’Institut International de Recherche pour l’agriculture bio n’en voit pas. Mais la décision finale de la CEJ provoquera encore des discussions enflammées, quoi qu’elle décide et surtout si elle suit l’avis de son avocat général.

Lire la suite...

La branche alimentaire fait pression sur le Premier ministre Thérèsa May, pour obtenir  un « Brexit réussi »
Elle s’appuie sur un rapport commandé par le Parlement britannique. Tout le pays est actuellement très nerveux, car en même temps, l’organisation « Best of Britain » présente son programme pour un second référendum, 9 mois avant la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l’UE.
 
Lire la suite...

Le DBV garde son calme. La ministre Julia Klöckner aussi.

Les réactions du secteur agricole allemand aux récentes propositions du Commissaire Phil Hogan paraissent globalement négatives. Chaque secteur trouve à récriminer sur tel ou tel point et fait monter le tension globale. Comme on pouvait s’y atteindre le plafonnement des aides directes est partout dans les lignes de mire.

Lire la suite...