sucre glyphosateDes chercheurs de l’université allemande de Tübingen ont isolé dans une algue d’eau douce un sucre capable de détruire les mauvaises herbes par un mécanisme proche de celui du glyphosate.

La molécule de sucre, de structure simple, est constituée de cyanobactéries, elle inhibe la croissance de plantes et reste inoffensive pour les humains et les animaux.
Contrairement à d’autres hydrates de carbone qui servent de sources d’énergie pour la croissance, ce sucre inhibe le développement de plantes et de microorganismes comme les bactéries et les levures.

Dénommée « 7dSh », cette molécule bloque une enzyme de la voie dite de Shikimat. C’est un métabolisme que l’on ne trouve que dans les micro-organismes et les plantes. L’un des plus connus de ces inhibiteurs jusqu’à présent, est justement le glyphosate, si fortement contesté. Le sucre découvert est une substance naturelle ave une bonne capacité de dégradation, et toutes les chances de devenir un herbicide naturel.
Les chercheurs travaillant autour du professeur Klaus Brilisauer engagent maintenant les essais de longue durée, pour tester l’efficacité en plein champs, la dégradation dans les sols, l’écotoxicité éventuelle, et l’inoffensivité pour les humains et les animaux. Leur découverte a été publiée dans la revue scientifique « Nature Communications ». AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 258 invités et aucun membre en ligne